Grandir avec l'autre, se créer une identité plurielle singulière et universelle, c'est le défi auxquels sont confrontés ces peuples, aujourd'hui entre deux mondes.

Site sacré d’Atuna aux iles Marquises
Site sacré d’Atuna aux iles Marquises © Radio France / Anne Pastor

Kanaks de Nouvelle-Calédonie, Amérindiens de Guyane, Mahorais de Mayotte, insulaires de Polynésie. Ces citoyens français ne sont pas reconnus comme ils devraient l'être. Cet été ils s'invitent sur le devant de la scène avec leur identité et réclament le droit à la différence.

En Guyane

Silvana Opoya, photo sous forme de diptyque.
Silvana Opoya, photo sous forme de diptyque. / Miquel Dewever-Plana (du livre « D’une rive à l’autre » aux éditions Blume/Artem

Trois mille amérindiens de la forêt vivent entre deux mondes. Celui du passé, de leurs ancêtres avec leur croyance et leur culture. Et celui du présent, de la France avec sa modernité et sa technologie. Aujourd'hui, ils jonglent entre les deux et inventent une nouvelle identité singulière et universelle.

En Polynésie

Umu Kaimodo sur le site sacré d’Atouna sur l'Ile d'Hiva Oa
Umu Kaimodo sur le site sacré d’Atouna sur l'Ile d'Hiva Oa © Radio France / Anne Pastor

Sous l'impulsion des missionnaires et de l'administration française, les îles Marquises ont dû abandonner leur culture associée à l’œuvre du diable. Menacée d'extinction au début du 20ème siècle, la population s'affirme aujourd'hui à travers ses traditions, danse, chant et tatouages rituels.

Débora Kimitete, première adjointe au Maire de Nuku-Hiva aux îles Marquises et présidente de l’association Tehina o Motu Haka, nous raconte le renouveau culturel des îles Marquises.

►►►A noter : Le Festival des arts des îles Marquises est une manifestation culturelle organisée périodiquement dans les îles Marquises, en Polynésie française. Ce sera en décembre 2017 qu'il se tiendra sur l’île de Tahuata.

Remerciements à :

Aude Julien-Da Cruz Lima. David Redon, Thomas Mouzard Pierre et Marie Noelle Ottino, Kerita de la Motte, Ti'iwan Couchili, fille et petite-fille de chamanes amérindiens teko, plasticienne et conteuse. Elle a publié "Le Jaguar et le Tamanoir (coll. Contes des 4 vents)" aux Editions L’Harmattan, un conte Teko de Guyane bilingue. Miquel Dewever-Plana, journaliste, photographe et écrivain dont le livre "D'une rive à l'autre" sortira en octobre aux Editions Blume/Artem et Cetera

Ce programme a reçu le soutien de :

En Guyane :

En Polynésie :

►►►A lire : "Guerriers de la paix. Les Teko de Guyane - Eric Navet, 40 ans d’ethnologie". Le livre le plus récent et le plus complet sur les Teko de Guyane, richement illustré et accompagné d’un DVD avec un film documentaire aux Editions Borealia.

La programmation musicale :

  • Benjamin Clementine : "God save the jungle"
  • Nikko : "Civilisation"
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
(ré)écouter Voyage en terre d'Outre-mer Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.