Les Bishnoïs du Rajasthan et les Indiens Sarayaku d'Equateur, deux communautés devenues aujourd'hui les gardiens du monde naturel

Sourma, Amazunga (ancêtre des Saryakus)
Sourma, Amazunga (ancêtre des Saryakus) © Christine Diger

Les communautés indigènes sont devenues aujourd'hui les gardiens du monde naturel puisque la plupart des tribus dépendent exclusivement de la forêt, des savanes et des rivières qui leur permettent de pratiquer la chasse, la pêche et la cueillette_*. Deux peuples, deux continents et un seul combat : protéger leur monde qui est aussi le nôtre.

_

Reportage sur les Bishnoïs du Rajasthan :

Une femme bishnoïe
Une femme bishnoïe / Rashmi Kant

Les Bishnoïs ont fait de la protection de la vie sauvage et de l'environnement leur raison d'être depuis le 15e siècle. Ces premiers écologistes au monde sont aujourd'hui sept cent mille à suivre les 29 règles édictées par leur fondateur : Djambo.

Reportage sur les Indiens Sarayaku d'Équateur.

José Gualingua - Indien Sarayaku d'Equateur
José Gualingua - Indien Sarayaku d'Equateur / Christine Diger

Sur les rives du Biobonaza, les Indiens Sarayaku sont 1200 à vivre encore de pêche, de chasse et d’agriculture. Dans cette forêt primaire où des milliers d’animaux, d’insectes, de plantes et d'arbres sont considérés comme des êtres vivants et portent même des noms sacrés, ces hommes proches de la nature viennent de déposer la déclaration de la Forêt Vivante à la Cop21.

Remerciements : Christine Diger - France Culture, Francois-Xavier Durandy, pour la traduction hindi.

Pour aller plus loin

Stéphane Barelli est doctorant à l’Université de Lausanne. Il a étudié les Batis de l’île de Seram en Indonésie qui sont des ambassadeurs de la nature, les gardiens de la forêt où vivent leurs ancêtres. À paraître en 2017, l'ouvrage Les Batis Kelusi, publié par la Fondation Culturelle Musée Barbier-Mueller.

6'09

Stéphane Barelli raconte les Bati Kelusi

Par Radio France
Fondation Barbier-Mueller
Fondation Barbier-Mueller

« En Afrique, quand un vieux meurt, c'est une bibliothèque qui brûle » Amadou Hampaté Bâ. Aujourd’hui, il existe de tout petits peuples avec une forte identité individuelle, et qui restent ignorés. « C’est pourquoi Jean-Paul Barbier Mueller a créé en 2010 cette fondation qui nous invite à découvrir ces petits peuples pour témoigner des cultures oubliées.» Jean Paul Barbier-Mueller et sa femme ont créé le musée Barbier-Mueller en 1977. La Fondation culturelle musée Barbier-Mueller dont nous parlons ici a été créée en 2010 par Jean Paul Barbier-Mueller avec le soutien de Vacheron Constantin.

Retrouvez le numéro 32 du magazine A/R et le reportage sur les Bishnoïs du Rajhastan.

Pour y aller :

Départ de Paris avec la compagnie indienne Jet Airways qui propose deux vols quotidiens en direction de Mumbai puis un vol intérieur sur Jodhpur. Comptez 851 euros le billet aller-retour.

Avec Shanti Travel. Shanti Travel est une agence locale francophone spécialiste des voyages sur mesure en Inde. Elle concocte de nombreux voyages thématiques, y compris des voyages sur les traces des Bishnoï, ou encore sur la musique traditionnelle du Rajasthan.

Générique :

Techno Frühstück - Raining for ages

Si vous souhaitez prolonger le voyage, cliquez ici

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.