Des sociétés plus orientées vers le consensus et la démocratie participative, cela existe.

Elections - Taquile
Elections - Taquile © Radio France / Anne Pastor

Depuis quelques années, leur façon de penser et d'agir, tant sur le plan politique et qu’économique, nous interroge. Ces sociétés sont plus orientées vers le consensus et la démocratie participative. Deux peuples, deux continents et un même voyage: penser autrement la politique.

Reportage sur Les indiens de Taquile au Pérou

Vicente élu du peuple de Taquile pour deux mois
Vicente élu du peuple de Taquile pour deux mois / Patrick Bard/Signatures

Ils pratiquent une démocratie « locale très ancienne ». Si les autorités sont désignées par les habitants une fois par an, ces dernières sont révocables à tout moment et leurs mandats non renouvelables. Et selon le principe de la dualité andine : le masculin est toujours associé au féminin.

Merci à Juan Quipse et à la communauté de Taquilé ainsi qu'à Soledad Mujica Bayli du ministère de la culture du Pérou.

Reportage sur les Penans de Bornéo

Chef de tribu Penan
Chef de tribu Penan / Andy Wong / AP / SIPA

Ils vivent dans une société très égalitaire où l'autorité est toujours associée à un plus jeune. Ce binôme est à la base de leur système politique même si ce dernier en théorie est soumis aujourd'hui aux règles de l'état malaisien. Merci à Lakei Siman du Bruno-Manser-Fonds (BMF), est une organisation de défense de l'environnement et des droits de l'homme.

Pour aller plus loin

7'23

La société océanienne pratique la politique comme un art

Par Radio France

L'anthropologue Alban Bensa est directeur d'études à l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), directeur adjoint de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris) qu'il a cofondé en 2007 avec Didier Fassin. Il est spécialiste du peuple Kanak de Nouvelle-Calédonie, auquel il a consacré nombre d'articles et d'ouvrages. Les violences des années 80 en Nouvelle-Calédonie l'ont poussé à s'engager aux côtés des leaders indépendantistes Jean-Marie Tjibaou et Yeiwéné Yeiwéné. Il témoigne de cette période dans le documentaire de Jean-Louis Comolli Les Esprits du Koniambo (2004), dont il est le principal protagoniste. Ami de Tjibaou, il a coordonné la publication de ses écrits (La Présence kanak , 1996). Il a collaboré à la conception puis au comité de pilotage du Centre culturel kanak Tjibaou de Nouméa, une expérience dont il rend compte dans l'ouvrage Ethnologie et Architecture (2000). Il a également participé au projet muséographique du Musée du Quai Branly. Il est membre du comité de rédaction des revues Genèses, Sciences sociales et histoire et Actes de la Recherche en Sciences Sociale. Il codirige la collection Les Cahiers du Pacifique Sud Contemporain chez L’Harmattan

Fondation Barbier-Mueller
Fondation Barbier-Mueller

« En Afrique, quand un vieux meurt, c'est une bibliothèque qui brûle. » Amadou Hampaté Bâ. Aujourd’hui, il existe de tout petits peuples avec une forte identité individuelle, et qui restent ignorés. « C’est pourquoi Jean-Paul Barbier Mueller a créé dans les années 1970 cette fondation qui nous invite à découvrir ces petits peuples pour témoigner des cultures oubliés. » Jean Paul Barbier-Mueller et sa femme ont créé le musée Barbier-Mueller en 1977. La Fondation culturelle musée Barbier-Mueller dont nous parlons ici a été créée en 2010 par Jean Paul Barbier-Mueller avec le soutien de Vacheron Constantin.

Remerciements :

Pour la traduction à Alexandra Carasco, Mariana Baldi et Violetta Duarte.

Ce programme a reçu le soutien de l’Agence Terra Andina Perou et BMF (Bruno-Manser-Fonds).

Générique : Techno Frühstück - Raining for ages

Si vous souhaitez prolonger le voyage, cliquez ici

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
(ré)écouter Voyage en terre d'Outre-mer Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.