Le Premier ministre Laurent Lamothe dépeint en diable lors d'une manifestation anti-gouvernementale à Port-au-Prince, le 6 décem
Le Premier ministre Laurent Lamothe dépeint en diable lors d'une manifestation anti-gouvernementale à Port-au-Prince, le 6 décem © Reuters / Marie Arago

Le dimanche 9 aoû t, avec quatre ans de retard, les 6 millions et demi d’électeurs haïtiens sont appelés aux urnes afin de renouveler l'ensemble de l'Assemblée et deux tiers du Sénat. Organisées par leConseil électoral provisoire (CEP) , avec l'aide de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) , les électeurs devront départager les 166 partis politiques agréés, et plus de 1800 candidats aux élections législatives.

Sandra Honoré , représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti et cheffe de la Mission de stabilisation des Nations Unies à Haïti (MINUSTAH).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.