__ Jordi Portabella, élu indépendantiste à Barcelone

Fin mai 2015 les élections municipales en Espagne ont été marquées par la victoire dans de nombreuses municipalités des indignés de Podemos .La gauche radicale , majoritaire à Madrid, Saragosse, Barcelone ou La Corogne, estime que la tauromachie est une pratique de maltraitance et de torture animale et entend bien l’éradiquer . La ville de La Corogne, en Galice, a déjà supprimé la féria de ce mois d’août . A Madrid, la nouvelle maire Manuela Carmena souhaite supprimer les subventions versées aux écoles et aux spectacles de tauromachie .L’Association des entités tauromachique a menacé début août de poursuites judiciaires les maires qui souhaiteraient interdire les fiestas , considérées par l’association comme partie integrante du patrimoine culturel espagnol.

Mathieu de Taillac , correspondant en Espagne pour Radio France, revient sur ces interdictions qui touchent cette pratique en proie à une baisse d’activité de 46% ces quatre dernières années.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.