Ce magazine nait il y a un an du constat que beaucoup de voyageurs n’achètent pas de presse de voyage, car ils ne s’y retrouvent pas. Certains de dire qu’il n’y a pas suffisamment de libre opinion, plutôt des cartes postales, du photojournalisme, ou encore l’état du monde, comme dans Géo.

A/R est un magazine qui se voudrait un peu comme un magazine de société, mais décalé, pour des lecteurs qui aiment voyager, chercher des « niches ».

Dans A/R, les reporters parlent à la 1ère personne, et donnent donc un point de vue personnel, intime, même s’ils n’ont pas aimé. Ils sont en libre parcours, non tracé.

Du coup, les sujets abordés, les angles, les contenus peuvent parfois paraître singuliers.

Le lecteur n’est pas simple touriste, mais projeté au cœur même du voyage.

La rédaction d’A/R qui a la volonté de présenter, rédiger avec humour, ne cherche pas à informer mais à éveiller l’intérêt.

Elle s’attache à la qualité des textes ; mélange nature, campagne et urbain, proximité et éloignement, France et étranger, afin que tous les goûts soient satisfaits ; essaie de proposer des rubriques qui sortent de l’ordinaire (rigolotes), dont personne ne parle, comme

- Tourista dans la rubrique Bazar, « ces lieux que les guides adorent … les touristes moins

ou

- Le guide du queutard dans la rubrique Bazar, « Sac à dos et libido ».

L’objectif n’étant pas de vendre des destinations, le choix de celles abordées dans chaque numéro se fait selon les opportunités, les envies des reporters, les propositions qui parviennent spontanément.

Pour Sandrine Mercier , rédactrice en chef, voyager c’est

Partir, éviter d’emporter trop de guides, éviter de trop prévoir, se perdre, demander autour de soi, créer des rencontres, être en rupture avec les rythmes quotidiens (les casser, ne pas être dans la rapidité). Et même si on rate le plus beau, construire sa propre déambulation.

La rubrique France de A/R

Sur la moitié des Français partis en vacances, la moitié sont partis en France.

La rédaction de A/R cherche la curiosité et le regard exotique sur un pays qui n’est pas une destination considérée exotique.

Au sommaire du numéro 7, en cours (Juillet-Août 2011),

« Douce errance en Lozère »

Eh oui, on peut encore se perdre en France dans des espaces infinis !

Le lecteur y découvre La Lozère, espace de solitude ;

Comment les gens y vivent, s’y accrochent ;

Comment en tant que voyageur on s’y situe.

Sur ce coup là, A/R a eu du nez, comme on dit, car la Lozère était candidate au classement au patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est chose faite ! « Un tiers du département de la Lozère se retrouve désormais classé au patrimoine mondial de l’Humanité, après l’inscription fin juin des Causses et Cévennes par l’Unesco ».

Au sommaire du numéro 8 (Sept-Oct 2011), sortie le 31 août

« Le chemin de Groix »

De belles et surprenantes rencontres de personnages !

Les liens

Le site du magazine A/R

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.