Ashley Madison
Ashley Madison ©
  • L'actu de la semaine

Il y a un mois les pirates du groupe"The Impact Team" avaient volé au site Ashley Madison, un site de mise en relation entre adultes en quête d'aventure, les données de plus de 37 millions de clients. Ils avaient alors averti qui, si le site ne fermait pas de façon définitive, les dossiers des clients, comportant des informations personnelles mais aussi très intimes, seraient révélées.

Le 19 août dernier, les hackers ont mis leur menace à exécution en publiant les adresses email et le contenu des comptes de32 millions d’utilisateurs. Deux jours plus tard, une seconde fuite contenant cette fois le code source du site et l’email de son fondateur est organisée. Les fichiers ont été postés sur le « dark net », et sont donc pour le moment difficilement accessibles au grand public.

Jean-Marie Pottier , rédacteur en chef de Slate.fr, et Delphine Cuny , rédactrice en chef adjointe Rue89, reviennent cette semaine sur ce piratage hautement symbolique. Delphine Cuny évoque un article de Rue89 qui s’interroge sur les motivations de cette équipe de hackeurs. Les membres de « The Impact Team » semblaient motivés par la volonté de dénoncer l'énorme "arnaque" que représentait le site de rencontre (désabonnement payant, faux profils de femmes etc). Jean-Marie Pottier souligne un renversement de notre usage d’internet, ce piratage constituant une grave atteinte à la vie privée.

  • Les articles qui ont agité la toile

Sur Slate, c'est un article sur l’annonce de la grossesse d’Axelle Lemaire et sa volonté de rester au gouvernement qui a le plus intéressé les internautes. La journaliste explique en quoi les réactions suscitées par cette annonce, dans la presse et sur internet, sont symptomatiques de la façon dont sont considérées les femmes en politique et plus généralement les femmes enceintes dans le monde du travail.

[Sur Rue89, c’est un article sur l'étonnant come back posthume de l’historien Henri Guillemin qui a le plus mobilisé](: http://rue89.nouvelobs.com/2015/08/17/youtube-letonnant-carton-post-mortem-dun-historien-oublie-260795). Ces conférences, formellement assez austères et plutôt longues ont pourtant totalisé des dizaines, voire des centaines de milliers de vues, soit plus de quatre millions de vues pour ses quatre principales chaînes.

bannière web
bannière web ©
Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.