Retour sur la démission du Général Pierre de Villiers, mercredi 19 juillet, de son poste de chef d'état-major, avec Thomas Hofnung du site The Conversation.

Le président français Emmanuel Macron et le chef d'état-major de la Défense, le général de l'armée française Pierre de Villiers se rendent à bord d'une voiture de commandement lors du défilé militaire du 14 juillet 2017.
Le président français Emmanuel Macron et le chef d'état-major de la Défense, le général de l'armée française Pierre de Villiers se rendent à bord d'une voiture de commandement lors du défilé militaire du 14 juillet 2017. © AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/PISCINE

Vu du Web, une chronique en partenariat avec le site d’infos The Conversation (toute l’actualité analysée par des chercheurs, des universitaires). Avec Thomas Hofnung.

"Alors que le ministère de la Défense remportait tous ses arbitrages depuis quelques années, il semble aujourd’hui sans défense face à un Président qui se veut jupitérien. Comment en est-on arrivé là ?"

A LIRE | Les Armées, un ministère sans défense ?

Le bonus

Le nez : porte ouverte sur le cerveau pour pathogènes… et médicaments !

"Pour bien démarrer la journée, on conseille parfois de respirer à pleins poumons un grand bol d’air frais. Mais est-ce si anodin ? Faites attention, vous pourriez bien respirer des pathogènes néfastes pour votre cerveau… "

A LIRE | Le nez : porte ouverte sur le cerveau pour pathogènes… et médicaments !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.