Pour aller plus loin, pour prolonger le récit radio, entrons dans la fiction : WELCOME FUTURE. Des roman photos dans Sarajevo, Istanbul, Beyrouth et Jérusalem.

Entrez en 2050, en PLEIN ECRAN et en SONS.

Pour parler du nouveau monde, on n’en a jamais fini de dire adieu à l’ancien. On avait prévu de parler du Hezbollah un peu plus tard dans notre série, et puis il y a eu cette explosion dans la banlieue sud de Beyrouth, le quartier du mouvement chiite libanais le Parti de Dieu, le Hezbollah… qui soutient le régime syrien… on s’est dit pourquoi attendre ?

Avant de repartir à Sarajevo, Istanbul et Jérusalem, il faut peut être assez vite, peut être prioritairement, pour inventer le monde nouveau, entendre ce qui pourrait l’empêcher, pour tout de suite conjurer le sort. Il faudrait entendre, pour comprendre, la rhétorique qui n’est pas la nôtre, dans laquelle on ne se reconnaît pas, mais qui existe, celle plus belliqueuse du Hezbollah au Liban.

On ne voulait pas parler à un militant, un combattant, on voulait quelqu’un de plus complexe. Pour aller au-delà du cliché de l’islamisme. Serhane est monteur vidéo... On a le même âge, on aurait pu être amis, mais son parcours et l’histoire dans laquelle il a grandi, fait qu’il a basculé, progressivement, vers quelque chose de plus radical... Que c’est parfois pour lui plus facile de se réfugier dans le passé, d'envisager la guerre, plutôt que de regarder le futur

Serhane est monteur vidéo à Beyrouth. Il a grandi au sud du Liban avant de "monter" à Beyrouth. Quand il arrive c'est le choc, face à cette liberté, cette insouciance. Lui est marqué par la guerre permanente contre Israël, par les bombardements. Alors qu’il était communiste adolescent, que toute sa famille l'est, il se radicalise petit à petit, devient de plus en plus religieux, et peu à peu, sympathisant du Parti de Dieu, le Hezbollah. Nous voulons comprendre son chemin. On le suit dans le quartier sud de Beyrouth, celui du Hezbollah, où il vit avec sa femme Racha . Ils se sont mariés il y a deux ans, elle est amoureuse de lui depuis qu'elle a 13 ans. Ils attendent un enfant pour l’été. Sur la commode à côté de la télé : un portrait de Hassan Nassralah et de l'Imam Khomeni.

Serhane et sa femme
Serhane et sa femme © Radio France / Caroline Gillet
A la télé, la chaîne du Hezbollah Al Manar, à gauche, la photo de Nasrallah
A la télé, la chaîne du Hezbollah Al Manar, à gauche, la photo de Nasrallah © Radio France / Caroline Gillet

C’est avant tout une guerre de l’image au Liban. Wissam Charaf s’est intéressé à la télévision, il a réalisé un documentaire qui rapproche la chanson populaire et la propagande. Puisqu’à la télévision au Liban, il y a les clips qui te font oublier, les clips de pop libanaise, sensuelle et colorés, et puis il y a les clips du Hezbollah. Comment dans ce pays, la pop et la propagande, des pin up et des soldats, se côtoient ?

Moe, 22 ans, que l'on a entendu dans le premier épisode, réagit au discours de Serhane, lui a aussi grandi dans le sud, mais refuse la rhétorique belliqueuse.

On voulait comprendre : comment on devient radical, comment on se met à haïr une communauté religieuse toute entière. .. d’un côté ou de l’autre. En écoutant Serhane, on a eu envie de repartir un peu plus loin, dans l’histoire et la guerre civile de 75-90 au Liban… Assaad Chaftari appartient à l’autre « camp », c’est un repenti chrétien, ancien criminel de guerre, haut responsable dans la milice Kataeb… dans le Numéro 1 on l’écoutait nous dire comment il s’était confessé et avait demandé pardon, on a voulu savoir, précisément, ce qui enfant, l’avait influencé.

Serhane
Serhane © Radio France / Caroline Gillet
Serhane et sa femme
Serhane et sa femme © Radio France / Caroline Gillet
La femme de Serhane
La femme de Serhane © Radio France / Caroline Gillet
Serhane - photo de mariage
Serhane - photo de mariage © Radio France / Caroline Gillet
Assaad Chaftari
Assaad Chaftari © Radio France

Retrouvez ci-dessous un aperçu du travail de Moe, le héros du "Welome Future" animé de la semaine.

Les liens

Al Manar, la télévision du Hezbollah

Assaad Chaftari

Relief and reconciliation for Syria : pour la jeunesse dans le nord Liban Etablie en janvier 2013 à Bruxelles par un groupe d’amis qui ont vécu en Syrie dans le passé, « Relief and Reconciliation for Syria » compte aujourd’hui une centaine de membres organisés en 12 branches nationales, partout en Europe et au Proche-Orient. Le point de départ pour cette jeune ONG a été l’indignation sur la passivité internationale face aux crimes contre l’humanité et au nettoyage ethnique qui se déploient en Syrie aujourd’hui. La jeune ONG associe le travail pour la paix et l’aide humanitaire en faveur des Syriens en détresse. Les fondateurs unissent des autorités morales de différentes communautés -musulmanes, chrétiennes et autres- autour d’une cause commune : l’avenir de la jeunesse. Début juillet, un premier Centre de Paix va ouvrir à la frontière libanaise avec la Syrie : une maison où des jeunes de différentes confessions et sensibilités vont recevoir un soutien psychologique et scolaire ainsi que de l’aide matérielle.

UMAM : centre d'archives à Beyrouth. Travail de mémoire sur la guerre civile

Wissam Charaf, réalisateur de "It's all in Lebanon"

Le site de la chanteuse Yasmine Hamdan

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.