Parmi les changements de ce premier janvier, des objets du quotidien sont supprimés de la vente : finis les cotons-tiges en plastique, les assiettes en plastique jetables pour les pique-niques et les gobelets. Mais pour les couverts, les pailles ou les pots de yaourts, il faudra attendre...

Les coton-tiges en plastique seront remplacés par des cotons tiges en coton et papier.
Les coton-tiges en plastique seront remplacés par des cotons tiges en coton et papier. © AFP / Nicolas Guyonnet / Hans Lucas

Le but de ces interdictions est de réduire l'usage du plastique mais ce n'est qu'un premier pas. Il faudra encore attendre plusieurs mois, voire plusieurs années pour voir disparaître la majorité des plastiques à usage unique.

Trois ans après la fin des sacs plastiques, détrônés par des sacs en tissu ou en papier, les cotons-tiges en bambou ou en carton vont donc remplacer dans les rayons ces bâtonnets en plastique. Idem pour les assiettes jetables et les gobelets vendus en lot dans les grandes surfaces, le plastique est interdit, ils devront être compostables et constitués de matières biosourcées. Les points de vente ont six mois de délai pour écouler leurs stocks actuels.

Mais il y a une nuance importante : seuls les gobelets vides sont interdits à la vente, les bars, buvettes et les lieux de spectacle peuvent continuer à servir des boissons dans des gobelets en plastique, ils devront s'en débarrasser dans un an. En revanche, les bouteilles d'eau en plastique sont interdites dès ce 1er janvier dans les cantines scolaires.

Report de l'interdiction de pailles plastiques

Dans ce domaine du plastique à usage unique, les transitions sont longues : les pailles par exemple devaient sortir du marché dès ce premier janvier, finalement elles ne seront interdites que dans un an, comme partout dans l'Union européenne.

Et en 2021 justement, d'autres objets sortiront de notre vie quotidienne : couverts, touillettes, piques à steak, couvercles des gobelets à emporter, tiges à ballons, pots à glace, boîtes en polystyrène expansé pour les sandwichs. Pour les jouets en plastique distribués dans les fast-food, l'interdiction est prévue en 2022, comme les sachets de thé en plastique et en 2023, les fast-food ne pourront plus donner de vaisselle jetable pour les repas pris sur place. Les avancées sont nombreuses mais elles sont échelonnées.

Quant aux bouteilles de sodas, pots de yaourt, bidons de lessive, tubes de crème ou autres shampoings, qui représentent une grande partie des déchets plastiques, les industriels ont 20 ans pour trouver des alternatives... La fin des emballages plastiques à usage unique reste pour le gouvernement un objectif.... à l'horizon 2040 !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.