L'an passé, 38 millions de touristes ont visité Paris. En temps normal, la moitié vient de l'étranger. Aujourd'hui, les visiteurs sont très majoritairement Français. Dans un contexte de déplacements restreints, de frontières fermées à cause du Covid-19, Paris est vide de ses touristes. Balade en photos.

Les musées parisiens, ici le Musée d'Orsay, sont bien vides sans les touristes étrangers qui traditionnellement aiment visiter Paris l'été.
Les musées parisiens, ici le Musée d'Orsay, sont bien vides sans les touristes étrangers qui traditionnellement aiment visiter Paris l'été. © Maxppp / Auteur : Gao Jing / Xinhua News Agency

Qui n'a jamais entendu un Parisien se plaindre à l'approche de l'été devant l'affluence des touristes ? Dans le métro, dans la rue avec un plan de Paris à la main, ils "accaparent" Paris pendant les deux mois d'été. Mais pas cette année. Rares sont les endroits où l'on entend parler une autre langue que le français. Paris vit son été sans touristes, ou si peu, comme au ralenti, dans un faux rythme. Des nationalités très friandes de la France ne peuvent pas voyager en Europe. Les Américains, les Chinois manquent à l'appel (et leurs devises aussi, pour les professionnels du secteur). La clientèle est européenne, et française surtout, parfois francilienne, et même parisienne.

Les habitants de la capitale semblent la (re)découvrir. Les musées, les lieux incontournables redeviennent accessibles. Les files d'attente devant certains des plus beaux musées du monde se sont évaporées. Les plus belles vues de la ville ne sont plus prises d'assaut. Les bateaux-mouches ont certes repris la navigation sur la Seine, mais tous les sièges ne sont pas occupés.

Promenade en photos dans Paris un peu triste (mais toujours aussi belle)

Avec plus de 9 millions de visiteurs chaque année, le musée du Louvre est l'un des sites touristiques les plus prisés de Paris. Rouvert partiellement depuis début juillet, les visites n‘y sont possibles que sur réservation sur Internet. Les interminables files d'attente devant la Pyramide du Louvre ont disparu.

Plus personne ne flâne devant la Pyramide du Louvre, d'ordinaire prise d'assaut par les touristes.
Plus personne ne flâne devant la Pyramide du Louvre, d'ordinaire prise d'assaut par les touristes. © Radio France / Vanessa Descouraux

À l'intérieur, 30% des salles ne sont pas ouvertes au public, qui a cependant tout le loisir de profiter des trésors du Louvre, sans cohue.

Le masque est obligatoire pendant toute la visite du Louvre, qui est bien loin de sa fréquentation estivale habituelle.
Le masque est obligatoire pendant toute la visite du Louvre, qui est bien loin de sa fréquentation estivale habituelle. © Maxppp / Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium
Les vendeurs de souvenirs attendent désespérément les clients. Mais ils sont rares même aux abords du Louvre.
Les vendeurs de souvenirs attendent désespérément les clients. Mais ils sont rares même aux abords du Louvre. © Radio France / Vanessa Descouraux

La Tour Eiffel a rouvert en deux temps. Fin juin, les deux premiers étages ont été à nouveau accessibles. Pour éviter que le public ne se croise, la montée ne peut se faire que par les escaliers (pilier Est pour la montée, pilier Ouest pour la descente). Mais le site reste peu fréquenté.

Jamais une journée d'été n'a offert un tel spectacle au pied de la Tour Eiffel, quasi déserte.
Jamais une journée d'été n'a offert un tel spectacle au pied de la Tour Eiffel, quasi déserte. © Radio France / Vanessa Descouraux
Selon la société privée d'exploitation de la Tour Eiffel, le confinement est estimé à 9 millions d'euros de pertes.
Selon la société privée d'exploitation de la Tour Eiffel, le confinement est estimé à 9 millions d'euros de pertes. © Maxppp / Vincent Isore / IP3

Selon la société qui exploite la Tour Eiffel, les affaires reprennent doucement. La fréquentation lors du premier week-end a été de 5 000 personnes, le deuxième de 7 000. Le week-end dernier, 10 000 personnes sont venues. Depuis ce mercredi 15 juillet, nouvelle étape dans ce redémarrage de l'activité : réouverture du troisième étage.

D'ordinaire, 80% des visiteurs de la Tour Eiffel sont des étrangers. Aujourd'hui, ils représenteraient un tiers seulement.
D'ordinaire, 80% des visiteurs de la Tour Eiffel sont des étrangers. Aujourd'hui, ils représenteraient un tiers seulement. © AFP / Thomas SAMSON

Le parc d'attraction Disneyland Paris a rouvert ce 15 juillet, c'est le pic de fréquentation normalement. Le mois de juillet est souvent à proscrire pour les visites tant les allées et attractions du parc de Marne-la-Vallée sont noires de monde. Chaque année, près de 10 millions de visiteurs viennent taper dans la main de Mickey (geste interdit désormais).

Personnel et visiteurs doivent porter le masque. Certaines attractions restent fermées.
Personnel et visiteurs doivent porter le masque. Certaines attractions restent fermées. © Maxppp / Sandrine Marty / Hans Lucas

Dans le nord de Paris, c'est le quartier de la butte de Montmartre qui découvre une nouvelle vie, sans touristes étrangers. On n'entend plus les langues étrangères majoritairement entendues aux abords de la basilique du Sacré-Cœur (monument le plus visité depuis l'incendie de Notre-Dame-de-Paris). Pour les professionnels du tourisme, le choc est terrible. Seule une petite clientèle française les maintient hors de l'eau. Mais pour combien de temps ?

Autour du Sacré-Cœur, un calme inhabituel. Les ruelles sont désertes, les commerces vides.
Autour du Sacré-Cœur, un calme inhabituel. Les ruelles sont désertes, les commerces vides. © Radio France / Vanessa Descouraux
Les portraitistes de la place du Tertre sont désœuvrés devant l'absence de touristes.
Les portraitistes de la place du Tertre sont désœuvrés devant l'absence de touristes. © Radio France / Vanessa Descouraux
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.