Chaque jour, nous vous présentons une figure de la lutte contre le Covid-19 dans le monde. Aujourd’hui, Horacio Arruda, la drôle de voix qui fait comprendre la pandémie au Québec.

Pour expliquer les gestes de prévention, le docteur Horacio Arruda n'hésite pas à joindre les gestes à la parole.  Et les Québécois apprécient.
Pour expliquer les gestes de prévention, le docteur Horacio Arruda n'hésite pas à joindre les gestes à la parole. Et les Québécois apprécient. © Santé Québec

Il est le médecin de famille dont tout le monde rêve. Le visage souriant derrière de grosse lunettes de scientifique, il sait aussi bien prendre en charge la communication institutionnelle que faire rire un parterre de journalistes. Sa prévention se fait avec les mots de tous les jours et son sourire permet de faire passer toutes les potions, même celles, amères, du confinement.  

Fiche d’identité  

Médecin et administrateur canadien, spécialiste en santé communautaire. Il est actuellement directeur général de la santé publique du Québec. Il est né de parents originaires des Açores en 1960 dans la Belle Province, où il a fait des études en infectiologie et épidémiologie. 

Il a dit…

"Regardez ce qui se passe dans le monde, c’était impossible que le Québec soit béni avec de l’eau bénite autour puis que ça ne rentre pas à l’intérieur. C’est rentré. Maintenant, ce qu’il faut faire, c’est faire ce qu’on vous dit."

Le "meilleur influenceur" (du gouvernement)

Le Premier ministre québécois François Legault répète à qui veut l'entendre qu'Horacio Arruda est "notre meilleur influenceur". Depuis le début de la crise sanitaire, il a pris en charge la communication autour du Covid-19, et il y excelle.

Il est omniprésent dans les médias : sur les plateaux télévisés, via ses conférences de presse sur l’évolution de la crise ou encore sur les réseaux sociaux pour diffuser ses messages de prévention.

Rondeur et humour  

"Lavez-vous les mains !" À chaque intervention, Horacio Arruda le dit et le répète. Mais ce n’est pas tant le message que la façon dont il prend à partie son auditoire qui en a fait un personnage incontournable de cette crise.

Il n'hésite pas à mimer le trajet impossible du virus, qui bondirait comme une puce, pour expliquer que le Covid-19 ne va pas sauter aux visages des gens. "Habituellement quand on s’assoit sur un banc public on ne le lèche pas, on s’assoit dessus avec nos fesses [...]. C’est pas un virus qui va vous sauter dessus, qui va partir de la sécrétion qui est là et qui va vous rentrer dans la face", a-t-il expliqué le 23 mars.

Pour inciter les gens à rester chez eux, il explique que, de son côté, il va profiter du confinement pour préparer des tartelettes portugaises, insistant sur le plaisir que cela lui procure parce qu’il n’en a jamais le temps.

Une image à partager

Évidemment, les réseaux sociaux se sont emparés de celui qui se prête volontiers à l'autodérision. Il a ainsi été invité à échanger sur Instagram par un humoriste. Et les internautes, déchaînés, publient des images parodiques, des "memes", de celui en qui La Presse voit une "nouvelle coqueluche de la culture pop".

Une bière à son nom  

Horacio Arruda diffuse un message positif. Pour l’en remercier, les responsables de la Brasserie générale de la 18e rue de Québec ont décidé de créer une bière à son nom. Au début, explique Maxime, l’un des responsables, il s’agissait de "faire un petit clin d’œil pour remercier notre ministre pour sa gentillesse et la vision positive de sa prévention". Mais voilà, la bière Horacio a rencontré tellement de succès que la microbrasserie a franchi un cap supplémentaire en la commercialisant. Elle devrait arriver sur le marché d’ici à quelques semaines. Une partie des bénéfices liés à la vente seront redonnés à une association de lutte contre le Covid-19.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.