De nouveaux records de température sont atteints aux États-Unis, moins de trois semaines après la précédente vague.

Des habitants se reposent au frais dans un gymnase à Portland, le 28 juin 2021, dans l'Oregon.
Des habitants se reposent au frais dans un gymnase à Portland, le 28 juin 2021, dans l'Oregon. © AFP / Kathryn Elsesser

La chaleur est étouffante, les autorités alertent encore une fois. Aux États-Unis, le Service météorologique national (NWS) a relevé 47,2°C à Las Vegas (soit 117°F). Le record est égalé. La ville située en plein désert du Nevada avait atteint cette température une première fois en 1942 et à trois reprises depuis 2005. À l’aéroport, des vols ont été annulés. Trois semaines après, une seconde vague frappe l’ouest du pays. Cette fois, le Canada est épargné. Le nombre de décès provoqué par le dôme de chaleur de la première vague n'est pas encore connu mais il est évalué à plusieurs centaines. Huit États ont connu leur mois de juin le plus chaud jamais enregistré, comme l’Arizona, la Californie, le Nevada et l’Utah.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Record battu dans la vallée de la Mort

"Plus de 30 millions d’habitants sont concernés" par les très fortes chaleurs, alerte le NWS. Dans l’Oregon, le Nevada et l’Idaho, les températures pourraient dépasser ce week-end de 10 degrés les normales de saison. En Californie notamment, les pompiers luttent contre des feux de forêts. La chaleur est si importante que l’eau larguée par les canadairs pour étouffer les flammes s’évapore avant même de toucher le sol. Deux pompiers de l'Arizona sont morts, leur avion s’est écrasé en Arizona.

Dans la vallée de la Mort, en Californie, des touristes viennent se prendre en photo devant un panneau d’affichage des températures relate le New York Times dans un reportage. Il a fait vendredi jusqu’à 54,4 degrés, un record. Le précédent datait du 16 août 2020. Le thermomètre pourrait encore grimper dans les prochaines heures.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les états doivent s’adapter

Le manque d’électricité est l’une des craintes dans l’ouest américain. Quand la chaleur frappe, les climatiseurs tournent à fond. Alors, les autorités en appellent aux habitants et leur demande d’économiser l’électricité. Les États essaient aussi de venir en aide aux populations les plus démunies, en première ligne face à ces fortes chaleurs. USA Today cite le gouverneur de l’Oregon, qui souhaite offrir des climatiseurs aux plus vulnérables et offrir des centres où la température est fraîche. En Californie, le gouverneur demande aux habitants de réduire leur consommation d’eau. L’État fait face à une sécheresse depuis bientôt deux ans. 42% de la population est concernée par l’état d’urgence. Le gouverneur pour prendre des mesures pour contrôler les ressources rappellent Libération.