Plusieurs centaines de milliers de poissons d'eau douce sont morts ces derniers jours dans un fleuve du sud-est de l'Australie, après une première hécatombe constatée mi-janvier. Alors que le pays traverse une grave sécheresse, les autorités s'attendent à de nouveaux décès massifs.

Pour les autorités australiennes, c'est la sécheresse qui est à l'origine de ces décès massifs de poissons.
Pour les autorités australiennes, c'est la sécheresse qui est à l'origine de ces décès massifs de poissons. © AFP / Robert Gregory

Depuis plusieurs jours, les photos et les vidéos prises par des habitants ou des journalistes affluent sur les réseaux sociaux : des cadavres de poissons par milliers, flottant à la surface de l'eau pour certains, pourrissant sur les berges pour d'autres. Des "centaines de milliers" de poissons d'eau douce sont morts dans le sud-est de l'Australie, ont confirmé ce mardi les autorités australiennes.

Des centaines de milliers de poissons ont été retrouvé morts, flottant à la surface du fleuve Darling, au sud-est de l'Australie.
Des centaines de milliers de poissons ont été retrouvé morts, flottant à la surface du fleuve Darling, au sud-est de l'Australie. © AFP / Robert Gregory

Mi-janvier déjà, une première hécatombe avait été constatée dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud, sur les eaux du fleuve Darling, qui forme avec le Murray le plus important bassin hydrographique du pays. Les chiffres, alors, flirtaient avec le million.

"Nous puisons beaucoup trop d'eau dans nos fleuves"

Pour les autorités australiennes, c'est la sécheresse prolongée qui est à l'origine de ce que le Premier ministre Scott Morrison a qualifié le 14 janvier dernier, de "désastre écologique". Cette dernière hécatombe aurait été provoquée par une baisse soudaine des températures après plusieurs jours de canicule, ce qui a entraîné une chute des niveaux d'oxygène dissous dans l'eau.

Certains spécialistes mettent également en cause la responsabilité de l'État, ainsi que les politiques d'extraction d'eau non contrôlées à des fins, notamment, d'irrigation : "La mort des poissons n'est pas le fait de la sécheresse. C'est dû au fait que nous puisions beaucoup trop d'eau dans nos fleuves", affirme John Williams, spécialiste de la question de l'eau à l'Université nationale australienne.

Dans le sud-est de l'Australie, les températures doivent fortement grimper ces prochains jours et aucune pluie n'est annoncée, si bien que les autorités s'attendent à de nouveaux décès massifs.

Le sud-est de l'Australie est le plus touché par la canicule qui s'abat sur le pays depuis plusieurs semaines.
Le sud-est de l'Australie est le plus touché par la canicule qui s'abat sur le pays depuis plusieurs semaines. © AFP / Vincent Lefai, Laurence Chu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.