Chronique australienne au temps des méga-incendies. Quand le premier pays riche à faire l’expérience du dérèglement climatique se réveille avec la gueule de bois et des cendres dans la bouche.

 A Springwood, dans les Blue Mountains, la fumée des incendies obscurcit le ciel. Le panneau du NSW Rural Fire Service indique : "Préparez maintenant votre programme de survie aux incendies"
A Springwood, dans les Blue Mountains, la fumée des incendies obscurcit le ciel. Le panneau du NSW Rural Fire Service indique : "Préparez maintenant votre programme de survie aux incendies" © Radio France / Giv Anquetil

Episode 1 : l’Australie à l’ère des méga-feux

Dans le Parc Naturel des Blue Moutains, à l'ouest de Sydney, des collines entières ont disparu sous les flammes.
Dans le Parc Naturel des Blue Moutains, à l'ouest de Sydney, des collines entières ont disparu sous les flammes. © Radio France / Giv Anquetil

Dans le Sud-Est de l’Australie les bushfires ont toujours fait partie du paysage. Chaque année, de fin septembre à mars, la saison des feux de brousse permet à la nature de redémarrer. 

A trois heures au sud de Sydney, près de Shoalhaven, la forêt a entièrement brûlé
A trois heures au sud de Sydney, près de Shoalhaven, la forêt a entièrement brûlé © Radio France / Giv Anquetil

Mais, les pompiers de La Nouvelle-Galles du sud sont formels : cette saison a depuis quelques temps dangereusement tendance à se prolonger. 

Dans la banlieue de Sydney, le QG du Rural Fire Service surveille 24h/24 les départs d'incendie de la saisdes bushfires.on
Dans la banlieue de Sydney, le QG du Rural Fire Service surveille 24h/24 les départs d'incendie de la saisdes bushfires.on © Radio France / Giv Anquetil

« Elle dure maintenant presque toute l’année » dit Greg Allan, porte-parole du Rural Fire Service, depuis le quartier général ultra-moderne d’où sont coordonnés les 70 000 pompiers volontaires de l’Etat. 

Sue, pompière volontaire depuis 38 ans, dans ce qui reste de la forêt de Nowra, brûlée à 75%.
Sue, pompière volontaire depuis 38 ans, dans ce qui reste de la forêt de Nowra, brûlée à 75%. © Radio France / Giv Anquetil

Comme Sue (38 ans de service) et Brett (7 années) qui nous emmènent près de Nowra (à 2 heures au sud de Sydney), dans ce qui reste d’une forêt dont 75% a brûlé en 60 jours d’incendie. Au milieu des troncs calcinés, ils évoquent ce nouveau type de feux, d’une telle intensité qu’ils échappent à tout contrôle.

Brad, pompier du Rural Fire Service de La Nouvelle-Galles du Sud, un des plus grands contingents de pompiers volontaires au monde avec 70 000 membres.
Brad, pompier du Rural Fire Service de La Nouvelle-Galles du Sud, un des plus grands contingents de pompiers volontaires au monde avec 70 000 membres. © Radio France / Giv Anquetil
6 min

Episode 1 : l’Australie à l’ère des méga-feux

Par Giv Anquetil

Episode 2 – Biodiversité, la faune et les flammes

Ralentissez pour les koalas
Ralentissez pour les koalas © Radio France / Giv Anquetil

Un milliard d’animaux morts. Chris Dickman de l’Université de Sydney revient sur son estimation dramatique des conséquences des incendies sur la faune de cette région d’Australie, et insiste sur les espèces déjà menacées qui auront sans doute disparu après les feux. 

Chris Dickman, chercheur à l'Université de Sydney a réalisé la première estimation basse d'un milliard d'animaux tués par les incendies.
Chris Dickman, chercheur à l'Université de Sydney a réalisé la première estimation basse d'un milliard d'animaux tués par les incendies. © Radio France / Giv Anquetil

C'est parfois tout leur environnement qui est parti en fumée. Si bien que des volontaires de l’ONG Wires, comme Morgan qui a recueilli des koalas dans le Parc des Blue Mountains, ont le plus grand mal à trouver des feuilles d’eucalyptus pour les nourrir. 

On estime qu'un tiers de la population des koalas a disparu dans les incendies de décembre à février.
On estime qu'un tiers de la population des koalas a disparu dans les incendies de décembre à février. © Radio France / Giv Anquetil

Plus à l’ouest, Christie, avec son bébé wallaby en bandoulière, enrage contre les politiques qui comme le Premier Ministre Scott Morrison (ScoMo pour ses détracteurs), rechignent à reconnaître la part humaine de ces désastres.

Christie, volontaire de l'organisation de protection de la faune Wires, a recueilli Hope, bébé wallaby.
Christie, volontaire de l'organisation de protection de la faune Wires, a recueilli Hope, bébé wallaby. © Radio France / Giv Anquetil
5 min

Episode 2 : Biodiversité, la faune et les flammes

Par Giv Anquetil

Episode 3 – L’usage du feu : contre les incendies, les feux traditionnels des aborigènes

La zone de l’Australie partie en flammes est celle qui a le plus changé depuis les premiers contacts avec les colons il y a 230 ans. 

Ado Wepster du peuple Yuin milite pour un retour à la pratique des feux traditionnels aborigènes.
Ado Wepster du peuple Yuin milite pour un retour à la pratique des feux traditionnels aborigènes. © Radio France / Giv Anquetil

En chassant les autochtones, ils ont aussi perturbé leur place dans l’entretien de ces paysages, qu’ils occupent de manière continue depuis plus de 60 000 ans. En particulier, le rôle régulateur de la pratique des feux traditionnels aborigènes, pour nettoyer une zone et la raviver, a été bouleversé.

Il l'a pratiqué dans cette partie-là de la forêt il y a deux ans et elle a été miraculeusement épargnée par les flammes.
Il l'a pratiqué dans cette partie-là de la forêt il y a deux ans et elle a été miraculeusement épargnée par les flammes. © Radio France / Giv Anquetil

Dans les forêts de la région de Shoalhaven, Ado Webster a appris la technique des firesticks de son père. Il nous montre comment la zone brûlée il y a deux ans selon les pratiques du peuple Yuin, a comme miraculeusement été contournée par l’incendie.

Corymbia opaca, communément appelé "the desert bloodwood", utilisé pour la pharmacopée.
Corymbia opaca, communément appelé "the desert bloodwood", utilisé pour la pharmacopée. © Radio France / Giv Anquetil
6 min

Episode 3 – L’usage du feu : contre les incendies, les feux traditionnels des aborigènes

Par Giv Anquetil

Episode 4 – Climat : portrait d’un éleveur australien par temps de sécheresse

Guy est éleveur de boeufs Angus, près de Bathurst dans la campagne à l'est de Sydney, devant la rivière qui s'est asséchée.
Guy est éleveur de boeufs Angus, près de Bathurst dans la campagne à l'est de Sydney, devant la rivière qui s'est asséchée. © Radio France / Giv Anquetil

A cinq heures de route à l’ouest de Sydney, dans les campagnes brûlées par la chaleur et le manque d’eau, Guy Fitzhardinge fait parties des (rares) éleveurs convaincus qu’il faut changer les pratiques agricoles climaticides avant qu’il ne soit trop tard. 

Guy est obligé de nourrir son cheptel avec du fourrage pour compenser la sécheresse.
Guy est obligé de nourrir son cheptel avec du fourrage pour compenser la sécheresse. © Radio France / Giv Anquetil

« Avant, un arbre arraché, ça voulait dire trois moutons de plus. Alors on a tout arraché ». Mais en voyant au fil des années la rivière de sa vallée s’assécher toujours davantage, en voyant les pâturages de ses bœufs Angus toujours plus secs, il a commencé à replanter ses collines d’arbres locaux pour enrayer la désertification. 

« Il y a deux ans, on nous a déclaré que c’était la sécheresse du siècle. Et idem l’année dernière : en deux ans, on a eu deux sécheresses du siècle! »

Il fait partie des rares agriculteurs de sa région convaincus qu'il faut changer de pratique agricole pour préserver le climat.
Il fait partie des rares agriculteurs de sa région convaincus qu'il faut changer de pratique agricole pour préserver le climat. © Radio France / Giv Anquetil
Après deux années consécutives de sécheresse du siècle les pâturages sont complètement brûlés par la sécheresse
Après deux années consécutives de sécheresse du siècle les pâturages sont complètement brûlés par la sécheresse © Radio France / Giv Anquetil
5 min

Episode 4 – Climat : portrait d’un éleveur australien par temps de sécheresse

Par Giv Anquetil
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.