Une visite impressionnante se termine aux États-Unis, celle des milliards de "cigales zombies", sorties de terre il y a deux mois.

Des milliards de cigales Magicicada sont sorties de terre.
Des milliards de cigales Magicicada sont sorties de terre. © AFP / Getty / Chip Somodevilla

C'est un phénomène rare qui n'arrive que tous les... 17 ans. Des milliards de cigales sont sorties en même temps de terre depuis avril dans plusieurs États de l'Est américain, comme dans le Maryland, l'Ohio et à Washington. C'est ce que l'on appelle "Brood X". Les magicicada, aussi appelées "cigales zombies" parce qu'elles passent toute leur vie sous terre sous forme de nymphe, se nourrissent exclusivement de racines et de sèves. Après presque deux décennies sous le sable, elles sortent pour se reproduire, pondre, puis mourir toutes en même temps. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ces cigales "zombies" attendent que toutes les conditions soient réunies pour pointer le bout de leur nez à la surface de la terre. Il faut que la nuit soit humide et que la température extérieure soit de 17 degrés. Mais avec la hausse des températures, les cigales pourraient apparaître "plus tôt dans l'année", selon le professeur Michael J. Raupp, interrogé par nos confrères de l'AFP et peut-être même "émerger tous les 13 ans plutôt que tous les 17 ans".

À l'origine de fâcheux événements

Si cette espèce de cigale est inoffensive, elle reste maladroite. L'une a embrassé le cou du président des États-Unis, Joe Biden, lors de son voyage à l'étranger. Le chef de l'État a chassé la bête en la projetant au sol tout en ironisant la situation. "Attention aux cigales, je viens d'en avoir une, elle m'a eu !" La veille, une nuée de cigales avait envahi les moteurs de l'avion de presse de la Maison blanche, retardant le vol de plus de six heures et demie. Un nouvel avion avait dû être affrété. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Elles peuvent aussi être à l'origine d'accidents. À Cincinnati dans l'Ohio, une cigale est entrée dans une voiture par une vitre ouverte et a heurté au visage le conducteur qui s'est écrasé dans un poteau électrique. La police de Cincinnati a posté des photos de l'accident sur Twitter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Après une saison chaotique, les concerts sont terminés. Dans plusieurs régions des États-Unis, les cigales ne chantent plus. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Leurs corps, désormais sans vie, jonchent les trottoirs, les jardins des habitants et leurs gouttières. La dernière grande invasion datait de 2004, il y a 17 ans. Il faudra désormais attendre 2038 pour espérer les revoir.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix