Un site internet propose de vérifier chaque jour la qualité de l'air sur une région ou une ville en France, en Europe et dans le monde. Oxyde d'azote, particules fines, monoxyde de carbone, ozone, hydrocarbures, autant de polluants mesurés et une information accessible au grand public.

Pollution à l'ozone au dessus de Paris en août 2018
Pollution à l'ozone au dessus de Paris en août 2018 © AFP / GERARD JULIEN

On sait depuis longtemps que la pollution de l'air est dommageable pour la santé des citoyens. Les axes routiers, souvent proches de zones résidentielles, sont vecteurs de pollution. Les zones industrielles, même à l'écart des habitations, génèrent des pollutions.

En suivant le site Air Quality Now, on peut savoir chaque jour la qualité de l'air respiré en Europe. 

La carte interactive de Air Quality Now permet de zoomer sur les principales villes de France et quelques unes en Europe
La carte interactive de Air Quality Now permet de zoomer sur les principales villes de France et quelques unes en Europe © AFP / Air Quality Now

Cliquez ici pour afficher la carte interactive et voir la qualité de ce que vous respirez dans votre secteur géographique, au jour le jour. 

Les polluants les plus importants sont au nombre de six : 

  1. Les particules (PM10 et PM2,5) : dans les villes, elles sont générées par le trafic routier, en particulier les véhicules diesel. Les valeurs limites sont rarement atteintes.
  2. Les oxydes d'azote (NOx) : ils sont émis lors des combustions fossiles dans certains moyens de transports, procédés industriels, ou centrales d'énergie.
  3. L'ozone (O3) : réaction entre le dioxyde d'azote, les hydrocarbures et le rayonnement solaire. Les pollutions à l'ozone se situent surtout en zones rurales et se produisent surtout par temps chauds sous l'effet des rayons UV.
  4. Les hydrocarbures (HC) et les composés organiques volatiles (COV) : produits par la combustion incomplète de carburants, ils peuvent être inoffensifs, toxiques ou cancérigènes selon les cas. 
  5. Le dioxyde de soufre (SO2) : la majeure partie du SO2 est rejeté par les industries, il provoque les pluies acides, et est à l'origine d'irritation des voies respiratoires. 
  6. Le monoxyde de carbone (CO) : c'est le fameux gaz incolore et inodore, qui se forme lors des combustions incomplètes de produits à base de carbone, dont la plupart des combustibles utilisés dans les véhicules. C'est un gaz toxique qui se fixe à la place de l'oxygène sur l'hémoglobine du sang. Toutefois, les concentrations de CO dépassent rarement les seuils impactant la santé. 

Si la qualité de l'air s'améliore en France et dans ses principales villes, la pollution chronique et quotidienne est la plus dommageable pour la santé.  En effet, la pollution d’origine industrielle a fortement diminué, mais pas celle liée au trafic routier. 80 % de la population européenne habitent en zone urbaine.

La pollution de l'air provoque des effets sur la santé et des effets sur l'environnement

► LIRE AUSSI : De nouveaux records de concentration de CO2 dans l'atmosphère dans le monde

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" : 

A l'occasion de la COP 24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.