Mauvaise nouvelle sur le front climat. La concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint un nouveau record. C'est ce que dit le dernier bulletin de l'Organisation météorologique mondiale publie ce jeudi matin. L'OMM avertit : la fenêtre de tir pour respecter l'accord de Paris est presque fermée

Grenoble lors d'un pic de pollution (2016)
Grenoble lors d'un pic de pollution (2016) © Maxppp / Franck Medan

L'organisation météorologique mondiale dévoile aujourd'hui son nouveau bulletin sur les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Sans surprise, il n'est pas bon. 

Une hausse de 146 %

En 2017, la teneur moyenne de CO2 atteint 405,5 parties par million (ppm). C'est plus qu'en 2016. C'est plus qu'en 2015. Par rapport à l'ère préindustrielle, c'est une augmentation de 146%.

La dernière fois que la terre a connu un pareille concentration en dioxyde de carbone c'était il y a 3 à 5 millions d'années, quand la température était de 2 ou 3 degrés plus élevée et le niveau de la mer était de 10 à 20 mètres plus élevé que maintenant. 

L'organisation météorologique mondiale constate également que les concentrations d'autres gaz a effet de serre continuent d'augmenter : le méthane (1859 parties par milliard en 2017, +257% par rapport à l'ère préindustrielle), le protoxyde d'azote (329,9 parties par milliard + 122% par rapport à l'ère pré-industrielle.

La science est claire : sans réduction massive des émissions de CO2 et autres gaz à effet de serre, le changement climatique va avoir des impacts encore plus destructeurs et irréversibles sur la vie sur terre prévient Petteri Taalas, le secrétaire général de l'OMM

La fenêtre de tir pour agir est presque fermée

L'Accord de Paris est-il toujours réalisable ? 

L'Accord signé en novembre 2015 fixe comme objectif de parvenir à une neutralité carbone en 2050, c'est à dire à un point d'équilibre où la planète n'émet pas plus de CO2 qu'elle peut en absorber.

Il n'y a pas de baguette magique pour retirer le CO2 de l'atmosphère prévient la secrétaire générale adjointe de l'organisation météorologique Elena Manaenkova.

Mardi 27 novembre, l'ONU doit publier un nouveau rapport qui évalue les politiques de réduction de gaz à effet de serre des pays. Une piqure de rappel avant le prochain grand sommet climat, la COP24 s'ouvre le 2 décembre en Pologne.

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" : 

A l'occasion de la COP 24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunessur Deezerou en fil RSS.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.