Savoir précisément ce qu’il faut recycler (ou non), ou comment le faire, n’est pas toujours chose simple. Heureusement, Google est là. Nous avons pioché parmi les requêtes les plus fréquentes posées au moteur de recherche dix questions, auxquelles nous apportons une réponse.

Quelles questions posez-vous à Google sur le recyclage ?
Quelles questions posez-vous à Google sur le recyclage ? © Radio France

“Recycler vêtements” 

Chaque année, les Français jettent quelque 600 000 tonnes de vêtements. L’Ademe, l’agence de l’environnement et des énergies, a mis en place en 2009 un dispositif appelé EcoTLC, qui a permis de passer de 120 000 à 240 000 tonnes de textile recyclé en une dizaine d’années. Car les vêtements sont très faciles à recycler : une fois déposés dans les bornes de collecte, ils sont examinés et un peu moins de 60% sont réutilisés. Le reste est recyclé pour donner lieu à de la nouvelle production de textile.

“Recycler un jean” 

Les jeans sont des vêtements comme les autres, tout ce qui a été dit ci-dessus est donc également valable. Mais la toile denim étant un tissu particulièrement résistant, Internet regorge d’idées pour “recycler” soi-même ses vieux jeans usés. Vous pourrez ainsi les réutiliser pour en faire des accessoires allant du vide-poches à la housse de fauteuil.

“Comment recycler le plastique” 

La question du recyclage du plastique est essentielle : le plastique n’est pas biodégradable, est la plupart du temps dangereux pour les écosystèmes, et n’est pas une ressource infinie.

Aujourd’hui, tous les types de plastiques ne sont pas recyclés partout. Ce que l’on sait le mieux recycler, ce sont les bouteilles et les flacons, qu’ils soient transparents (comme les bouteilles d’eau) ou opaques (comme les flacons de produits ménagers) - à condition qu’ils n’aient pas contenu de produits toxiques. Il faut les trier dans les bacs destinés au recyclage : ils sont recyclés sous la forme de paillettes.

Et les autres emballages ? La question suivante va nous le dire.

“Peut-on recycler les pots de yaourt” 

Les pots de yaourt sont en plastique, certes. Mais vous aurez noté qu’il ne s’agit pas du même plastique que les bouteilles. C’est un plastique plus fin, tout comme l’est celui qui sert aux barquettes de viandes, aux emballages des journaux, les gobelets, etc.

Mais avec l’amélioration des techniques de recyclage, de plus en plus d’emballages plastique peuvent être recyclés. Ainsi, en 2022, la France devrait permettre de mettre dans le bac jaune tous les emballages en plastique : on parle de “l’extension des consignes de tri”, que certaines collectivités locales expérimentent déjà. Attention toutefois, on parle bien exclusivement des emballages en plastique, rien d’autre !

“Peut-on recycler les enveloppes à fenêtre” 

Oui ! Les procédés de recyclage du papier permettent d’extraire des éléments qui ne sont pas en papier. On peut ainsi recycler les enveloppes à fenêtre, mais aussi par exemple les cahiers à spirale ou les documents agrafés.

“Peut-on recycler les tickets de caisse” 

En l’état actuel, il est inutile de mettre ses tickets de caisse dans le bac dédié au papier : ils sont trop petits pour être recyclés. C’est le cas aussi pour les tickets de métro (mais par pour les billets de train : la bande magnétique peut être extraite du papier).

D'autres "papiers" ne se recyclent pas : ce sont ceux dont la structure est trop différente du papier. Le papier photo par exemple n’est pas recyclable, pas plus que le papier peint, ni, évidemment, le papier d’aluminium (qui est en aluminium et pas en papier).

“Recycler son téléphone” 

La chose à ne surtout pas faire, c’est de mettre son téléphone portable à la poubelle avec les ordures ménagères. Les nombreux composants du téléphone peuvent être dangereux pour la nature.

À la place, si votre téléphone est encore en état de marche et que vous voulez vous en débarrasser, la meilleure chose à faire est de le donner à une association caritative, comme Emmaüs, qui saura le remettre en valeur et en état de marche pour qu'un nouvel utilisateur puisse s'en servir. S'il ne fonctionne pas, vous pouvez vous en débarrasser auprès de l'organisme Eco-Systèmes, chargé de la reprise des appareils électroménagers.

“Recycler plastique soi-même” 

L’idée est étonnante et pourtant... il existe des techniques pour recycler le plastique chez soi ! Le designer néerlandais Dave Hakkens a inventé une machine permettant de valoriser le plastique à domicile en fabriquant de petits objets. Les plans de cette machine sont gratuitement accessible en ligne.

Seulement voilà, il faut de la place et du temps pour construire cet appareil qu’on ne peut pas acheter tout fait. D’autant plus que le processus de recyclage implique non pas une, mais quatre machines différentes. Réservé aux bricoleurs les plus chevronnés.

“Recycler CD” 

On ne peut pas recycler les CD (et les DVD), car il n’existe aucune filière de recyclage pour ces objets-là. Comme pour les téléphones, s’ils sont encore en état de marche, le mieux reste donc de les donner à une association qui saura les réutiliser.

“Recyclage Nespresso” 

Il est possible de recycler les capsules fabriquées par Nespresso pour ses machines de deux façons : de façon générale, le seul moyen de recycler ses capsules est de les stocker dans un sac prévu à cet effet pour les ramener en boutique. Tous les points de vente Nespresso acceptent en effet les capsules usagées.

Mais dans les communes qui expérimentent d’ores et déjà l’extension de la consigne du tri, celle-ci s’applique aussi aux emballages en aluminium et en acier... et donc aux capsules de la célèbre machine à café.

#Leplastiquenonmerci

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement le mercredi 5 juin, France Inter et Konbini consacrent une deuxième journée au plastique, véritable fléau pour le climat, les écosystèmes marins et notre santé.  

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.