La responsabilité de l'exploitation des énergies fossiles sur la dégradation de l'environnement n'est plus à prouver et ce sont bien quelques dizaines d'entreprises qui s'enrichissent sans redistribuer leurs profits vers la sauvegarde de l'environnement.

Centrale à charbon dans la province d'Heilongjiang , en Chine
Centrale à charbon dans la province d'Heilongjiang , en Chine © AFP / Greg Baker

Qui dit ça ?

Cette affirmation apparaît sous différentes formes (70%, deux tiers, 60%, 50%) depuis plusieurs années dans la bouche de militants écologistes et de gauche.

Que disent les études ?

L'affirmation est avancée en 2013 par une étude du chercheur indépendant Richard Heede et repris par la revue Climatic Change (puis par des ONG comme Greenpeace). Selon cette étude, 63 % des émissions industrielles de CO2 et de méthanes proviennent de 90 entités, dont une large majorité d'entreprises privées. L'étude recense 90 entités dont les émissions de gaz à effet de serre représentent les deux tiers des émissions mondiales depuis 1750. Parmi elles, une écrasante majorité (83) sont des producteurs de combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon), et 7 sont des producteurs de ciment. Les entreprises privées, si elles sont les plus nombreuses (50 sur 90), ne sont pas seules : le classement comprend aussi des entreprises publiques et neuf États qui exploitent ces énergies fossiles etdisposent d'un système d'économie planifiée.

► ALLER PLUS LOIN | En 2013, le Guardian détaillait la liste de toutes les entreprises concernées

Parmi les 50 entreprises citées, la plupart viennent des États-Unis (21 au total). Suivent le Canada (6 entreprises) puis plusieurs pays européens (Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie, ou Suisse). Parmi les États, c'est la Chine et les pays de l'ex-URSS, Russie incluse, qui dominent le classement des plus pollueurs.

Qu'en disent les experts ?

Pierre Cannet, responsable des programmes climat, énergie et ville durable au WWF, évoque une autre étude qui aboutit à un résultat similaire, ce qui tend à confirmer l'analyse de Richard Heede : "Le CDP (Carbon Disclosure Project), une organisation qui travaille beaucoup sur la mesure du carbone, et des émissions de gaz à effet de serre pour l'ensemble du monde économique, a réalisé une étude notamment sur les producteurs d'énergies fossiles. _Une centaine d'entre elles représentent 71 % des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988._"

"Ce n'est pas étonnant", ajoute Pierre Cannet. "Ce rapport du CDP nous expose très clairement que la responsabilité du dérèglement climatique, c'est les énergies fossiles. Et ces énergies sont entre les mains d'une centaine de producteurs, d'entreprises, de groupes qui à travers le monde conduisent l'extraction de ces énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) et les revendent pour qu'elles soient consommées par l'ensemble de la société."

"Ces entreprises ont une responsabilité puisque leur modèle économique vient de la vente des énergies fossiles, qui génère des revenus considérables qui doivent être redirigés vers des investissements propres. Malheureusement, le CDP vient de sortir un rapport en novembre indiquant que seulement 1,3 % des investissements de l'ensemble de ces groupes vont vers des actifs bas carbone. Et _cette responsabilité doit aussi être partagée par tous les acteurs de la chaîne de consommation de combustibles fossiles_, dont dépend encore 80% de la consommation finale d'énergie dans le monde."

Quant à la présence d'entreprises publiques et d'États dans les principaux émetteurs de gaz à effet de serre, elle n'est pas surprenante non plus, "tout simplement parce que les entreprises sont gérées de façon différentes à travers le monde. Il y a des entreprises qui sont détenues par des États, d'autres par des investisseurs. Il y a une responsabilité décisionnelle, qui est responsable des choix et des orientations de cette entreprise : investisseurs privés ou gouvernements."

Conclusion

Le chiffre peut varier légèrement selon les sources, mais l'idée générale est la même : le dérèglement climatique est en grande partie provoqué par l'utilisation d'énergies fossiles, il est donc logique que la centaine d'entreprises ou d'États qui exploitent ces énergies soient directement responsables de leurs conséquences.

> LIRE AUSSI 

Capturer le dioxyde de carbone avec un aspirateur spécial 

> ECOUTER LES PODCASTS DE RADIO FRANCE : Agir pour ma planète

A l'occasion de la COP24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.