Le géant français des hydrocarbures fait partie des suspects habituels lorsqu'on parle d'émissions de gaz à effet de serre. Si la multinationale est effectivement une des entreprises qui émet le plus de gaz à effet de serre dans le monde, on ne peut pas dire qu'elle est responsable de "70% des émissions en France".

Un militant de Greenpeace à Rio de Janeiro le 28 septembre 2017
Un militant de Greenpeace à Rio de Janeiro le 28 septembre 2017 © AFP / Mauro Pimentel

Qui dit ça ?

Le maire EELV de Grenoble Eric Piolle le répète souvent. Dans ce tweet, il dit que "Total émet 2/3 des émissions de la France". À l'antenne de France Inter, il a déclaré que "A lui seul, Total représente deux tiers des émissions de carbone de la France". On retrouve l'affirmation dans ce papier de Libé dans lequel "treize collectivités et quatre associations appellent" Total "dont les émissions de gaz à effet de serre représentent à elles seules plus des deux tiers de celles de la France" à agir contre le réchauffement climatique.

Que dit le rapport du CDP sur le sujet ?

C'est la principale source lorsque l'on parle d'émissions de gaz à effet de serre : un rapport de 2017 de l'ONG Carbon Disclosure Project, en pointe sur la mesure du carbone dégagé par les entreprises. Selon ce rapport, Total figure à la 19e place des cent plus gros pollueurs de la planète. Une liste qui comprend majoritairement (et logiquement) des sociétés spécialisées dans les hydrocarbures. Certains observateurs sont ainsi partis du chiffre des émissions attribuées à Total (311 millions de tonnes en équivalent de CO2), pour le comparer à l'ensemble des émissions de CO2 en France (457,1 millions de tonnes)... Le premier représenterait donc 68 % du second.

Le problème, c'est que cette comparaison n'a pas vraiment de sens, ou en tout cas elle prête à confusion. D'abord parce que le rapport du CDP recense le CO2 émis par Total dans 130 pays où la société est présente, et pas seulement en France. La comparaison est donc purement indicative, ce qui explique cette impression de disproportion. D'ailleurs, si l'on examine la répartition par secteur d'activité des émissions de CO2 en France (même si les gaz n'ont pas de frontières), on constate qu'il est mathématiquement impossible que Total en produise les deux tiers, alors que l'ensemble de son secteur d'activité n'en représente même pas la moitié.

Deuxième source de confusion : le fait que les 311 millions de tonnes de CO2 attribuées à Total regroupent ce que la société produit directement mais aussi indirectement. Si l'on sépare les deux, son activité d'extraction de pétrole produit 20 millions de tonnes, et l'utilisation faite de ses produits (autrement dit, les émissions de CO2 par les véhicules qui roulent avec du carburant acheté chez Total) 292 millions de tonnes.

Qu'en disent les experts ?

Rendre Total responsable de l'ensemble de la chaîne des émissions de CO2 (en gros, de l'extraction du pétrole au pot d'échappement) peut à première vue sembler excessif voire caricatural. Mais pour Pierre Cannet, responsable des programmes climat, énergie et ville durable au WWF, regrouper ces deux chiffres est en fait logique, puisque la société est bien à l'origine directe ou indirecte de l'ensemble de ces émissions : "il y a une activité très forte de Total dans le milieu extractif, une part importante de sa stratégie tournée sur la vente et l'extraction de pétrole. _La vente de pétrole qui, in fine, lorsqu'il sera effectivement consommé, contribuera fortement au dérèglement climatique._"

Il estime toutefois qu'il y a un début (timide, certes) de prise de conscience au niveau français. "Parmi les entreprises françaises, certaines commencent à réfléchir à une mutation de leur modèle, vers des énergies renouvelables. Engie, par exemple, a fait des déclarations en ce sens. Total commence à s'intéresser au sujet, on a vu par exemple des investissements et des orientations prises en matière de solaire... Mais Total n'est pas sorti de son modèle actuellement. _La question est de savoir si ces entreprises sont bel et bien sur des trajectoires qui permettent de nous garder dans un monde sain, protégé pour le climat._"

Conclusion

Dire qu'en France, Total émet directement les deux tiers des émissions de gaz à effet de serre en France est doublement faux. Dire que Total émet dans le monde l'équivalent de 68 % des émissions sur le territoire français est contestable, il s'agit simplement d'une comparaison symbolique. En revanche, Total fait bien partie du "top 20" des entreprises mondiales qui émettent le plus de CO2, si l'on considère l'ensemble des émissions, directes (extraction) et indirectes (consommation d'essence).

ECOUTER LES PODCASTS DE RADIO FRANCE : Agir pour ma planète

A l'occasion de la COP 24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.