Le Mont Ventoux, la Baie de Somme, le parc de Corbières-Fenouillèdes et celui du Doubs-Horloger vont rejoindre le club des parcs naturels régionaux. L'exécutif l'a officialisé ce mercredi lors du 4e conseil de défense écologique. Le président s'est engagé à faire passer 30% du territoire en zone protégée d'ici à 2022.

La Baie de Somme (ici Saint-Valery-sur-Somme) fait partie des quatre nouveaux parcs naturels régionaux annoncés ce mercredi par Emmanuel Macron
La Baie de Somme (ici Saint-Valery-sur-Somme) fait partie des quatre nouveaux parcs naturels régionaux annoncés ce mercredi par Emmanuel Macron © Maxppp / Vincent Lesage

Les précédents conseils de défense écologique avaient été marqués par l'abandon du projet minier la Montagne d'Or, en Guyane, ou celui d'un grand centre de commerce et de loisirs, Europacity au nord de Paris. Lors de la quatrième réunion de cette instance créée en pleine crise des "gilets jaunes", Emmanuel Macron a notamment officialisé la création de quatre nouveaux parcs naturels régionaux. Il s'agit du Mont Ventoux, du parc de Corbières-Fenouillèdes, du parc du Doubs Horloger et de la Baie de Somme.

Ces quatre territoires, dont la labellisation est dans les tuyaux depuis plusieurs années, s'ajouteront donc aux 54 parcs naturels régionaux de France déjà existants (15% du territoire), soit 9 millions d'hectares pour 4 millions d'habitants, et parmi lesquels ont peut citer le Perche, le Morvan, la Montagne de Reims, Le Marais Poitevin ou encore les Monts d'Ardèche. 

Le degré de protection y est moins contraignant que dans un parc national ou dans une réserve naturelle, mais les communes s'engagent à signer une charte valide pendant 12 ans qui fixe les objectifs à atteindre, les orientations de protection, de mise en valeur et de développement. Certains y sont d'ailleurs opposés, redoutant de voir leur territoire mis sous cloche. Emmanuel Macron s'est engagé à faire passer 30% du territoire en zone protégée d'ici à 2022

Le Mont Ventoux (Vaucluse)

Le Mont Ventoux (Vaucluse)
Le Mont Ventoux (Vaucluse) © Maxppp / Jean-Pierre Burlet

Le périmètre du projet couvre le tiers nord-est du département du Vaucluse. Il s'étend d'ouest en est, de Carpentras aux confins du plateau d'Albion, à la limite des Alpes de Haute-Provence, et du nord au sud du bassin de Vaison-la-Romaine aux crêtes des Monts de Vaucluse. 

Le parc de Corbières-Fenouillèdes

Paysage des Corbières, dans l'Aude
Paysage des Corbières, dans l'Aude © Getty / Catherine Bibollet

Dans l'est des Pyrénées, le territoire s'étend vers le Nord en direction des contreforts sud du Massif Central. 

Le parc du Doubs Horloger

Le parc du Doubs Horloger inclut notamment le Val de Morteau, le long du Doubs
Le parc du Doubs Horloger inclut notamment le Val de Morteau, le long du Doubs © Maxppp / Jean Becker

Dans l'Est de la France, le Pays Horloger réunit les vallées du Doubs et du Dessoubre, le Val de de Morteau, ainsi que les plateaux de Maîche-Le Russey et de Belleherbe.

La Baie de Somme

Des phoques sur l'une des plages de la Baie de Somme
Des phoques sur l'une des plages de la Baie de Somme © AFP / Philippe Huguen

Le périmètre du projet comprend 137 communes, de Mers-les-Baisn à Fort-Mahon, sur le littoral picard, jusqu'à Longpré-les-Corps-Saints et Maison-Ponthieu, à l'est dans les terres. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.