Plusieurs grands groupes miniers et énergétiques polonais figurent parmi les entreprises qui parrainent le prochain sommet sur le climat COP24 qui s'ouvre dimanche à Katowice, en Pologne. C'est le cas notamment du groupe JSW, premier producteur de charbon à coke dans l'Union européenne.

Le bassin houiller de la Silésie en Pologne. Sur la photo la mine de charbon de Knurow
Le bassin houiller de la Silésie en Pologne. Sur la photo la mine de charbon de Knurow © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Jastrzebska Coal Company (JSW), se vante d'être devenu le première partenaire officiel de la COP24, mais le ministre de l'Environnement polonais, Henryk Kowalczyk, essaie de minorer cette présence.  Selon lui, les groupes énergétiques PGE et Tauron - qui développent, outre les centrales à charbon, des sources d'énergie renouvelables - en font partie, tout comme des groupes publics du monde de la banque, des assurances ou du gaz.

Premier sponsor et premier pollueur ? 

Le président du groupe JSW, Daniel Ozon, présente son entreprise comme "un leader pro-écologique dans le secteur de l'extraction". JSW doit présenter aux participants à la COP24 un autobus à hydrogène et une station service mobile distribuant ce carburant. A l'avenir, le groupe compte devenir fournisseur d'hydrogène pour les véhicules utilisant ce gaz.   

Mais la Pologne et JSW en particulier participent aussi grandement à la pollution dans le pays. Plus de 60% de la pollution est due au charbon brûlé chez soi ou dans des centrales. Selon l'Agence européenne de l'environnement, près de 50 000 Polonais meurent prématurément chaque année en raison de la pollution de l'air. 

Un transition énergétique à la polonaise

Mais pour JSW, la COP24, c’est justement l’occasion de changer l’image du secteur : montrer que l’entreprise polonaise fait des efforts pour limiter ces rejets de CO2 et que l’extraction de charbon est, en quelque sorte, de moins en moins sale.

JSW se définit même comme « leader pro-écologique dans l’industrie minière »

Parmi les autres partenaires de la conférence climatique, on trouve aussi PGE et Tauron, deux grands groupes exploitant des mines et des centrales à charbon.

Une présence étonnante, mais finalement dans la droite ligne de la politique environnementale et énergétique du gouvernement polonais.

D’un côté, il aide financièrement les foyers à abandonner le chauffage au charbon pour se tourner vers le gaz, ou les énergies renouvelables, mais de l’autre, il soutient, à grands renforts de milliards, les mines toujours exploitées. 

100 000 employés travaillent justement dans la région de Katowice, où se déroule la COP24. Faire d’une entreprise minière le sponsor de la conférence climatique, c’est donc aussi envoyer un signal fort à toute l’économie locale. 

ECOUTEZ LE PODCAST DE RADIO FRANCE "AGIR POUR MA PLANÈTE" :

A l'occasion de la COP24, retrouvez toutes les émissions et les chroniques sur le changement climatique, par les antennes de Radio France. Quel est l'impact du réchauffement climatique sur l'environnement ? Quels dangers, quelles solutions ? A retrouver sur iTunes, sur Deezer ou en fil RSS.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.