Le plastique - une fois trié avec précaution par les usagers - est-il vraiment recyclable ? Nathalie Gontard, est chercheuse à l'Inra, spécialisée dans la lutte contre les emballages. Elle répondait à Mathieu Vidard dans l’émission "La tête au carré" qui s’intéressait aux alternatives au plastique.

Le plastique se recycle-t-il vraiment ?
Le plastique se recycle-t-il vraiment ? © Getty / Sally Anscombe

Le plastique, de quoi parle-t-on ? 

Nathalie Gontard : « Le plastique est un polymère : une chaîne de monomères (une petite molécule extraite du pétrole). Ces petites perles (qui s’attirent entre elles) sont assemblées pour former des colliers (polymère). A partir des polymères, on peut donner à la matière obtenue n’importe quelle forme. Comme le plastique est bon marché, on a tendance à en abuser.

Ci-dessous : Le chant du Styrène d'Alain Resnais, un film de 1958 pour Péchiney

Les plastiques sont dangereux pour la santé, et posent un problème de recyclage

Contrairement au verre, au papier, au carton ou au métal, les plastiques ne se biodégradent pas.

En revanche, ils subissent des attaques qui entraînent des ruptures dans les chaines macro-moléculaires. La conséquence ? Les plastiques se désagrègent sous forme de particules de plus en plus petites. D’abord macro, ensuite micro puis nanoscopiques, d’où leur éparpillement dans la terre et dans les océans.

On connait mal la vitesse de ce délitement que l’on estime entre 100 et 200 ans pour la plupart des plastiques… Cela dépend du type de plastique et des facteurs comme la chaleur, l’abrasion, les U.V, l’oxygène, les micro-organismes etc. 

Le recyclage du plastique est-il possible ? 

Dans la perspective d’une économie circulaire, le recyclage du plastique n’est pas possible parce qu’il se dégrade au cours de son utilisation, mais aussi au cours de son recyclage. 

Le meilleur recyclage qui existe est celui du PET (Polytéréphtalate, utilisé pour les bouteilles plastique) qui consiste à le collecter et à le décontaminer. Il faut savoir que le plastique est «une éponge » : votre bouteille de jus d’orange aura absorbé des gouttes de jus d’orange, qu’il va falloir enlever. Et donc à la fin du recyclage, le plastique est dégradé : il a perdu de ses propriétés, on doit donc lui ajouter des polymères vierges pour recréer du plastique.

C’est pourquoi lorsqu’on parle de recyclage du plastique, il ne s'agit pas de recyclage à proprement parler, mais de dé-cyclage. Votre bouteille, une fois qu’elle aura été recyclée une, deux ou trois fois, ne sera plus recyclable. 

Transformé en pull ? 

On pourrait éventuellement parler  de «recyclage» pour la transformation des bouteilles de plastique en pull, par exemple. Or, ce pull sera un jour lavé, il va libérer des fibres, donc des nanoparticules vont être libérées dans l’environnement et ensuite il ne sera plus utilisable, recyclable. 

Autre piste, on va pouvoir le décycler, le transformer en matériau de construction… Mais comme précédemment, le plastique va continuer à se dégrader. La meilleure solution reste donc de ne pas en acheter ! 

🎧  Quelles solutions et alternatives au plastique pollueur ? dans La Tête au carré de Mathieu Vidard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.