Colin O'Brady, un Américain de 33 ans, vient de réaliser un exploit : traverser l'Antarctique seul et sans assistance en 54 jours. Avant lui, personne n'avait réussi un tel exploit.

Vue satellite de la Barrière de Ross, où Colin O'Brady a achevé son périple ce mercredi
Vue satellite de la Barrière de Ross, où Colin O'Brady a achevé son périple ce mercredi © AFP / HO / NASA

C'est un voyage de 1 600 kilomètres qu'a réalisé Colin O'Brady. Le 3 novembre dernier, il quitte le campement de Union Glacier, au nord de l'Antarctique et fait route vers le pôle Sud qu'il atteint le 12 décembre avant d'arriver à la barrière de Ross ce mercredi 26 décembre.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un périple que cet Américain de 33 ans a bouclé en 54 jours, seul et sans assistance. Personne avant lui n'avait réussi une telle traversée, excepté le Norvégien Borge Ousland qui, en 1997, avait parcouru 2 840 kilomètres en 64 jours en Antarctique, aidé par un parafoil (un cerf-volant qui ressemble à un parapente).

Pour cette traversée, Colin O'Brady était équipé de ses skis de fond et de son traîneau de 180 kilos, chargé de matériel et de vivres. Une aventure qu'il a partagée sur son site internet et sur les réseaux sociaux. Chaque jour, il y raconte les conditions extrêmes, le froid, le vent, la solitude, la peur de mourir jusqu'à cette joie immense à l'arrivée. L'Antarctique est le continent le plus froid de la planète, il y fait en moyenne entre -20 et - 55 degrés Celsius.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Double exploit

Colin O'Brady est un homme de défi. Le matin de Noël, alors qu'il prépare son porridge pour le petit-déjeuner, lui vient une idée. Et s'il terminait son voyage - il lui reste alors 125 kilomètres à parcourir - d'une seule traite ? Un pari qu'il relève 32 heures plus tard, passées sans dormir.

Un exploit, peut-être même un miracle pour cet ancien triathlète à qui les médecins avaient dit il y a 10 ans qu'il ne remarcherait jamais normalement, après un accident lors duquel Colin O'Brady avait été gravement brûlé aux jambes. Il y a deux ans, Colin O'Brady avait battu un autre record, celui du plus rapide grimpeur des sept sommets : en 132 jours, il avait escaladé les sommets les plus élevés des sept continents, dont l'Everest.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix