Le journaliste d'investigation Jean-Christophe Brisard a publié récemment "Irrespirable, le scandale de la qualité de l'air en France" : une enquête sur la pollution de l'air en France. Retrouvez ici ses explications, données au micro d'Ali Rebeihi dans "Grand bien vous fasse".

La pollution de l'air réduit notre espérance de vie
La pollution de l'air réduit notre espérance de vie © Getty

Papa d'une petite fille de 13 ans qui s'est mise à tousser plus fréquemment la nuit, au point de contracter un asthme chronique lié à la pollution de l'air, Jean-Christophe Brisard a décidé de quitter Paris et de s'installer dans le sud-ouest de la France, dans le Lot-et-Garonne", afin de se retrouver le plus loin possible de la pollution".

Installés près d'une forêt depuis maintenant trois ans, il témoigne : "au bout d'un an, elle ne toussait déjà plus". 

L'Île-de-France, région la plus touchée

En termes de régions, il estime que "l'Île-de-France est la région la plus polluée de France", même si des zones peuvent présenter, de façon plus ponctuelle, une plus grande pollution avec d'autres types de nuisances comme dans la Vallée de l'Arve, en Haute-Savoie ou encore le bassin de Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques. Mais en termes de concentration de population, on est, sur l'île-de-France, à 100 % de dépassement des seuils réglementaires"

Plutôt que d'envisager uniquement les pics de pollution, il faut parler de cette pollution constante qui impacte en continu notre société. 

Il ne manque pas de rappeler que "les principales sources de pollution aux particules fines en France sont, d'après le CITEPA (Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique), le chauffage urbain, le trafic routier, l'industrie et l’agriculture". Le CITEPA est chargé d'élaborer, de vérifier et diffuser de manière impartiale des informations relatives aux émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques. 

Quand on habite dans une grande ville telle que Paris en France, on est tous les jours touchés par cette pollution - et surtout les enfants.

Dans cette enquête édifiante, le journaliste a interrogé de nombreux scientifiques dont les jugements convergent : la pollution atmosphérique nous rend malade. "C'est un fait avéré, un consensus infernal avec impact sur tout le monde avec des personnes plus exposées. Au point que chaque année, une nouvelle étude est publiée pour révéler de nouvelles pathologies. Les nanoparticules circulent partout dans votre corps. 

Une femme enceinte dans une ville très polluée met en danger son fœtus comme si elle fumait des cigarettes.

Jogging : est-il dangereux de faire du sport en ville ?

Pour la course-à-pieds, Jean-Christophe Brisard fait des recommandations contre-intuitives : pour éviter la pollution, il est préférable de courir en périodes venteuses car cela disperse la pollution, ou bien lorsqu'il pleut : les gouttes écrasent les particules. Autre conseil météo : éviter les grands froids qui ont pour effet de concentrer les polluants dans les basses couches, comme l'expliquait Météo France lors du dernier gros épisode de pollution.

"L'Etat manque à son devoir de protection"

"Si on ne donne pas les moyens de mesurer les polluants en France, on n'a pas les bonnes données. Il n y a pas assez de capteurs pour mesurer les particules fines. On n'a pas la vraie réalité traduite de la pollution de l'air en France. L’État manque à son devoir de protection. L'Etat Français est tenu d'offrir à tous ses citoyens un air respirable qui se base sur les seuils européens de concentration de pollution".

Ces différents seuils de pollution, quels sont-ils ? 

  • La valeur limite : le niveau maximal de pollution atmosphérique, fixé dans le but d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs de la pollution pour la santé humaine et/ou l'environnement
  • Le seuil d'alerte : le niveau de pollution atmosphérique au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine ou de dégradation de l'environnement et à partir duquel des mesures d'urgence doivent être prises.
  • Le seuil de recommandation et d'information : le niveau de pollution atmosphérique qui a des effets limités et transitoires sur la santé en cas d'exposition de courte durée.
  • L'objectif de qualité : niveau à atteindre à long terme, et à maintenir.
  • La valeur cible : niveau à atteindre, dans la mesure du possible, dans un délai donné et fixé, afin d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs sur la santé humaine et/ou l'environnement dans son ensemble.

Les prévisions dans votre région 

Pour information, voici les prévisions d'aujourd'hui en région parisienne (d'après AirParif) ; dans la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur (d'après AtmoSud) ; en Nouvelle-Aquitaine (d'après Atmo Nouvelle-Aquitaine) ou encore en Martinique (d'après Mardiniair).. Observez la qualité de l'air dans votre région et l'association de surveillance dont elle dépend sur le site de la fédération Atmo, au sein de laquelle elles se regroupent toutes. Il est important de rappeler que les indices peuvent osciller entre 1 et 10, du très bon au très mauvais. 

Des failles dans le système de surveillance de la pollution atmosphérique 

"L'Etat a délégué cette surveillance à des associations agréées. Elles sont dix-huit au total dans tout le pays dont "Airparif" qui s’occupe de toute l'Île-de-France.  Il faut compter une association dans chaque région. Elles sont gérées par des ingénieurs mais manquent de moyens de l'Etat et se retrouvent dans un énorme déficit budgétaire". Ces associations n'ont pas les moyens de mettre des stations de mesure partout en France: certains départements se retrouvent complètement dénués de station permettant de mesurer les particules fines. 

La France manque significativement de capteurs d'évaluation 

Or, ce sont des industries polluantes (pétrolières et chimiques) qui sont à la tête du CITEPA. "Mais on peut se demander aussi s'ils n'ont pas intérêt à ne pas avoir trop de réglementations contraignantes ? Donc l'Etat a-t-il bien fait de déléguer ce service public à ces acteurs là ? C'est une question que l'on peut se poser". 

Je crois en l'action citoyenne en justice administrative. L’État est obligé de nous protéger, il faut le mettre face à ses responsabilité

Aller plus loin 

🎧 ECOUTER Jean-Christophe Brisard au micro d'Ali Rebeihi

📖 LIRE Irrespirable, le scandale de la qualité de l'air en France, un livre de Jean-Christophe Brisard, paru récemment chez First éditions. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.