L'été 2018 a fortement asséché le lac d'Annecy, en Haute-Savoie, jusqu'à mettre en péril ses activités de balades en bateau. Fin septembre, le lac affiche un niveau plus bas de 54 cm qu'en temps normal et les restrictions d'eau ne suffisent pas.

Le niveau de l'eau sur le lac d'Annecy est inférieur à celui de la canicule 2003.
Le niveau de l'eau sur le lac d'Annecy est inférieur à celui de la canicule 2003. © AFP / JEAN-PIERRE CLATOT

Du jamais vu. Même en 2003, lors de la canicule, jamais les eaux du lac d'Annecy n'ont affiché un niveau aussi bas. En Haute-Savoie, la sécheresse s'amplifie jusqu'à devenir visible : baisse des débits dans les cours d'eau, baisse du niveau de certaines nappes phréatiques... Et arrêt de certaines activités touristiques sur le lac, comme le pédalo, faute de profondeur d'eau suffisante.

Lundi dernier, le préfet de Haute-Savoie avait réunit les acteurs de l'eau pour décider de nouvelles mesures de restrictions d'eau, à l'appel des agriculteurs qui demandent le classement de la zone en "calamités agricoles".

Nettoyer le lac et restreindre l'activité

Cette semaine, ce sont les compagnies de balade en bateau qui appellent à l'aide. Comme le rapportent nos confrères de France Bleu Pays de Savoie, les professionnels du secteur tentent des aménagements pour continuer leur activité, en réduisant le trafic ou le nombre de passagers par navette, afin de conserver un tirant d'eau suffisant.

"Le niveau du Lac a encore baissé de quatre centimètres en une semaine. La marge est étroite pour continuer à accoster dans le canal du Thiou, à Annecy, sans risquer de racler les coques sur les rochers" écrit France Bleu

Ils réclament également un nettoyage du lac, où les sédiments s'accumulent depuis de nombreuses années. C'est en discussion avec la mairie d'Annecy, mais pour cette saison, cela semble compromis.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.