Dans cette série, Antoine Ly a rencontré des chercheurs du CREA Mont-Blanc -le Centre de recherches sur les écosystèmes d’Altitude- qui s'inquiètent de l'adaptation de la faune au réchauffement climatique et de l'état dramatique du permafrost.

La Mer de Glace en 2018
La Mer de Glace en 2018 © Getty / Godong / Contributeur

Episode 1 : réchauffement climatique, animaux alpins en danger. 

Dans les Alpes, les températures ont augmenté de deux degrés en quelques décennies. Parmi les premiers touchés, les animaux alpins. Les chercheurs s'en inquiètent.

C’est une expérience menée par le « CREA-Mont Blanc », le Centre de recherches sur les écosystèmes d’Altitude. Il s’intéresse notamment à l’impact du changement climatique en montagne. Anne Delestrade est une spécialiste des animaux alpins. Elle est en train de mettre en place le dispositif pour capturer ces oiseaux, menacés par la hausse des températures.

Anne Delestrade, chercheuse au CREA Mont-Blanc.
Anne Delestrade, chercheuse au CREA Mont-Blanc. © Radio France / Antoine Ly

Une fois ces « chocards à bec jaune » capturés, Anne Delastrade les emmènent dans son laboratoire pour une expérience inédite. Après les avoir mesurés, pesés, ces animaux ont en effet, été équipés de GPS miniatures. Il s’agit de pouvoir les suivre pendant plusieurs années. Le but : étudier comment ces animaux adaptent leur mode de vie par rapport au changement climatique.

Anne Delestrade vient de capturer une vingtaine de chocards à bec jaune.
Anne Delestrade vient de capturer une vingtaine de chocards à bec jaune. © Radio France / Antoine Ly

Cette scientifique s’inquiète de la disparition de certaines espèces qui vivent en montagne. Parmi elles, un lièvre dont la particularité est d’avoir le pelage qui varie en fonction des saisons, le changement climatique a une incidence inattendue sur ce mammifère.

4 min

Episode 1 : réchauffement climatique, animaux alpins en danger.

Par Antoine Ly

Episode 2 : hausse des températures, la Mer de Glace, bientôt un champ de cailloux ?

Le plus grand glacier de France fond à toute vitesse. 120 mètres de glace perdus en un siècle. En cause : le réchauffement climatique et des touristes irresponsables.

La Mer de Glace est menacée par le changement climatique. Pour accéder à la Mer de Glace, il faut prendre un petit train, au départ de Chamonix. 

La Mer de Glace, se réduit comme peau de chagrin. Même, si elle reste le plus grand glacier de France avec ses 12 kilomètres de long, pour une superficie de 30 kilomètres carrés, elle rétrécit d’année en année. 

Pour accéder à la Mer de Glace et à sa grotte, il faut ensuite emprunter un escalier en métal. Comme le glacier ne cesse de fondre, ça se fait forcément dans le sens de la descente. Chaque année, il faut ajouter une dizaine de marches. Après avoir descendu près de 600 marches, nous sommes au cœur de la mer de glace, dans sa grotte, retaillée chaque année à cause de sa fonte.

Luc Moreau, glaciologue, devant la grotte de la mer de glace.
Luc Moreau, glaciologue, devant la grotte de la mer de glace. © Radio France / Antoine Ly
3 min

Episode 2 : hausse des températures, la Mer de Glace, bientôt un champ de cailloux ?

Par Antoine Ly

Episode 3 :  réchauffement climatique, impacts sur l'économie en montagne 

Les hausses des températures inquiètent les collectivités locales dans la région de Chamonix. Leurs voisins italiens et suisses le sont également. Des chercheurs ont étudié l'impact sur le tourisme et l'agriculture, ils ont notamment réalisé des projections pour 2050. Irène Alvarez a dirigé cette étude intitulée «Adapt Mont blanc ». Ce rapport scientifique a été remis aux autorités locales et à leurs partenaires italiens et suisses. Tous ont bien conscience de l’enjeu sur le tourisme. Il faut savoir que selon la Cour des Comptes, un domaine skiable n’est pas viable en dessous de 100 jours d’ouverture par an.

Irène Alvarez, chercheuse au CRÉA Mont-Blanc.
Irène Alvarez, chercheuse au CRÉA Mont-Blanc. © Radio France / Antoine Ly
4 min

Episode 3 : réchauffement climatique, impacts sur l'économie en montagne

Par Antoine Ly

Episode 4 : hausse des températures, permafrost menacé

Avec le réchauffement climatique, on assiste de plus en plus à l’éboulement de pans entiers, de parois rocheuses, et du permafrost, ces sols gelés en haute montagne.

Ces parois rocheuses tiennent grâce à la glace située dans les fissures, cette glace fait office de ciment, de colle. Le problème, c’est qu’avec le réchauffement climatique, cette glace tend à fondre et elle ne joue plus son rôle de ciment. Par conséquent, les éboulements de roche se multiplient. C’est ce qu’il se passe notamment dans le massif du Mont Blanc.

Ce phénomène inquiète de plus en plus les experts, comme Ludovic Ravanel, glaciologue et chercheur au CNRS.

Ludovic Ravanel, glaciologue et chercheur au CNRS.
Ludovic Ravanel, glaciologue et chercheur au CNRS. © Radio France / Anointe Ly
3 min

Episode 4 : hausse des températures, permafrost menacé

Par Antoine Ly
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.