Destiné au grand public, ce rapport est une version moins technique de celui publié en juin dernier, qui démontrait que la France était à la traîne sur la limitation des émissions de CO2 dans l'atmosphère. Ce nouveau document a pour objectif de pousser chaque Français à s'en saisir et, autant que possible, à agir.

Thermomètre pendant la canicule fin juillet 2019 à Paris
Thermomètre pendant la canicule fin juillet 2019 à Paris © AFP / Dominique FAGET

Le Haut Conseil pour le Climat avait déjà publié en juin un rapport qui montrait que la France avait pris du retard dans ce qui est pourtant affiché comme une priorité par le gouvernement : limiter les émissions de CO2 dans l'atmosphère. Rapport destiné au gouvernement et aux décideurs, mais que le Haut Conseil veut rendre plus accessible, avec la publication d'une version vulgarisée, de douze pages, qui vont à l'essentiel.

► DOCUMENT - Lire le rapport simplifié du Haut Conseil pour le climat

D'où viennent les émissions de CO2 ? Pour 31%, des transports ; 19% des bâtiments ou de l'agriculture, 18% de l'industrie... Quelle est la stratégie de la France pour lutter contre le réchauffement ? C'est quoi, le changement climatique, et quelles sont ses conséquences concrètes pour nous ?

Dans ce rapport, vous comprendrez pourquoi la France est en retard : la baisse de ses émissions de carbone a en effet été deux fois plus faible que prévu, notamment à cause des transports (seules 2% des voitures sont électriques) ou du chauffage au fioul (encore trop répandu).

Un enjeu essentiel, mais pas de fatalité

Or il y a des solutions pour aller trois fois plus vite qu'aujourd'hui : un investissement public dans les transports en commun, davantage de normes avec des limites d'émissions pour les voitures, des taxes ou des subventions pour accélérer cette transition. Pour la climatologue Corinne Le Quéré, ce sujet devrait être au cœur de toutes les décisions :

"On veut que les gens retiennent que l'enjeu est grave, mais qu'on peut faire quelque chose pour avancer et être à la hauteur des défis. La France s'est donnée comme objectif d'atteindre la neutralité carbone en 2050, et pour le moment les émissions ne diminuent pas assez vite."

Ce rapport donne enfin des recommandations : que toutes les lois soient par exemple compatible avec une réduction de l'empreinte carbone, faire évoluer l'industrie et globalement toute l'économie, intégrer le changement climatique dans l'éducation et la formation, intégrer des mesures de justice sociale... De son côté, le gouvernement a jusqu'à fin décembre pour préciser sa nouvelle stratégie devant les députés.

► ALLER PLUS LOIN - Le rapport complet décrypté sur France Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.