Près de 90% des déchets urbains proviennent des zones de chantiers. La société du Grand Paris a promis de revaloriser 70% des déchets de chantier, un objectif qui n'est pas atteint pour le moment, puisque le pourcentage de terre et déblais valorisé ne dépasse pas les 40%.

Voyage au centre des tunnels du Grand Paris
Voyage au centre des tunnels du Grand Paris © Radio France / Juliette Prouteau

La question de la gestion de ces déchets particuliers est donc essentielle pour appréhender les enjeux écologiques auxquels sont confrontées les grandes zones urbaines.

Episode 1 : Un tunnelier prénommé Armelle

Le début du tunnel et l'arrière du tunnelier
Le début du tunnel et l'arrière du tunnelier © Radio France / Juliette Prouteau
5 min

Un tunnelier prénommé Armelle

Par Juliette Prouteau

Nous avons la chance en France de pouvoir observer, en temps réel, la réalisation du plus grand chantier urbain en cours de réalisation en Europe : la construction du Grand Paris Express. Projet hors norme d’un point de vue technique, ses conséquences environnementales sont gigantesques, surtout au regard de la question des déchets : 45 millions de tonnes de terres et déblais seront extraits sur toute la durée des travaux, soit environ, pour donner un ordre d’idée, 9 000 piscines olympiques…!

Première étape à Aulnay sous bois avec les responsables des différentes étapes du chantier, Jean-Luc Trottin (directeur tunnelier), Laurence Boulangé (responsable prévention) et Pierre Morel (responsable terrassement), dans le tunnel de la future ligne 16.

Episode 2 : Essence et bactéries

Les terres qui attendent d'être traitées
Les terres qui attendent d'être traitées © Radio France / Juliette Prouteau
5 min

Série "Les terres des chantiers du Grand Paris" épisode 2 : Essence et bactéries

Par Juliette Prouteau

Une fois remontée à la surface et triée, l’histoire de notre terre peut commencer. Moins de 5 % des terres extraites dans le cadre des chantiers du Grand Paris Express sont polluées. Le plus souvent, il s'agit de pollution due à la présence de certains éléments chimiques naturellement présents dans le sol, comme le sulfate. Mais des terres ont parfois été affectées par certaines activités humaines. C'est le cas notamment des terres issues du nord de l'Ile-de-France, qui ont été exposées, sur le long cours, à de nombreuses activités industrielles. Il est indispensable de dépolluer ces terres pour les réutiliser.

Ce traitement peut prendre plusieurs formes. L'une d'elles réside dans l'utilisation de bactéries qui vont dévorer les hydrocarbures. Pour comprendre le fonctionnement de ces bactéries, direction le premier centre de traitement biologique fermé des terres polluées aux hydrocarbures. Situé à la Courneuve, le centre du groupe ECT a déjà traité 11 000 tonnes de terre polluée aux hydrocarbures.

Episode 3 : Voyage au centre de la terre

5 min

Série "Les terres des chantiers du Grand Paris" épisode 3 : voyage au centre de la terre

Par Juliette Prouteau

Il ne me paraissait pas forcément évident que les carrières, pouvant être définies grossièrement comme de grands trous où l’on déterre des roches, soient justement le lieu de prédilection pour recevoir des tonnes de terre. Le remblaiement des carrières est une option assez classique de réutilisation des terres de chantier, notamment pour combler les zones de gisements épuisées. Les carriers ont, depuis la fin des années 90, une obligation de remblaiement des vides qu'ils génèrent.

Dans cet épisode, la terre retourne dans les profondeurs, où l'on découvre les recoins de l’intérieur de la plus grande carrière souterraine d’Europe, la carrière de Baillet-en-France. Exploitée depuis près de 100 ans et dotée d’une superficie de plus de 1418 hectares, elle se situe à environ 80 mètres de la surface.

Un long voyage dans un tunnel, en compagnie de Benoit Segalen (responsable de la carrière) et de Gilles Bouchet (responsable du développement des carrières).

Les terres sont déplacées dans les galeries
Les terres sont déplacées dans les galeries © Radio France / Juliette Prouteau

Episode 4 : De la terre, en brique...de terre, le projet "Cycle Terre"

4 min

Série "Les terres des chantiers du Grand Paris" épisode 4 : Le projet cycle terre

Par Juliette Prouteau

Pour cette dernière étape, direction un terrain vide et presque vague, de quelques milliers de mètres carrés, à Sevran, petite commune de Seine-Saint-Denis. Ce site qui sera bientôt le théâtre de l’initiative environnementale la plus novatrice du Grand Paris s’agissant de ses déchets.
Cycle Terre est un projet inédit d’économie circulaire : utiliser un déchet, la terre, produit localement, pour créer des matériaux de terre crue -des briques- matériau de construction à faible impact environnemental, qui sera ensuite utilisé, lui aussi, pour les projets locaux de construction. 

Lancé en 2018, le projet Cycle Terre prend forme petit à petit. Le site pour la fabrique vient d’être fixé à Sevran. Et c’est sur ce site qu’avec la responsable du projet Cycle Terre de Sevran, nous avons découvert les secrets de cette initiative. 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.