À la veille de l'examen de la loi Climat à l'Assemblée nationale, plus de cent manifestations sont prévues ce week-end, partout en France. Des rassemblements de citoyens déterminés à faire pression sur le gouvernement, et que les préfets n'ont pour l'heure pas interdits pour des raisons sanitaires.

Manifestation pour le climat le 19 mars 2021 à Paris
Manifestation pour le climat le 19 mars 2021 à Paris © AFP / Vincent Gerbet / Hans Lucas / Hans Lucas

Ce 28 mars, partout en France, plusieurs manifestations sont prévues pour réclamer une “Vraie Loi Climat”. Cent soixante-dix événements sont au programme sur tout le territoire, si l'on en croit le site vraieloiclimat.fr. Ces rendez-vous sont prévus partout,  y compris dans des départements qui sont soumis à des mesures de freinage renforcées. 

Les organisateurs, c'est-à-dire des centaines d'associations, s'appuient sur le fait que les rassemblements en extérieur demeurent autorisés malgré les nouvelles mesures sanitaires. Pour l'heure les préfets des départements concernés ne les ont pas interdites, malgré la situation sanitaire. À Agen par exemple, plusieurs types de rassemblements, pour des causes diverses, en faveur du théâtre, brocantes, ou autres, sont autorisées ce week-end.

À Paris, le cortège partira à 14h de la place de l’Opéra et se dirigera jusqu’à la Place de la République.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"La vie démocratique ne peut pas s'arrêter"

À la veille de l'examen du projet de loi "Climat et résilience" qui commence lundi à l'Assemblée, le texte ne convient ni à gauche, ni à droite, et encore moins aux militants écologistes. Pas question donc pour eux de reporter les rassemblements pour le climat déjà annulés il y a un an. Gabriel Mazzolini, de l'association Les amis de la terre, défilera à Paris : "la vie démocratique ne peut pas s'arrêter. C'est la seule vraie loi climat du quinquennat, la seule loi qui pourrait être ambitieuse si la majorité veut en prendre la mesure. Donc la mobilisation sera un succès quoi qu'il en soit, malgré la situation sanitaire". 

Ethan, du mouvement Youth for Climate, veut montrer que la jeunesse reste mobilisée. Il défilera à Poitiers dimanche : 

"même si ça passe un peu au second plan avec la crise du coronavirus, vu qu'on va rentrer dans une période de débat à l'Assemblée nationale, et même ensuite de campagne présidentielle, _on vient dimanche pour rappeler que le climat doit être au cœur des débats et des préoccupations actuelles._" 

Les organisateurs prévoient de faire particulièrement attention au respect des gestes barrière, à commencer par le port du masque. Ils savent que la bonne gestion de ces manifestations conditionnera la tenue des prochaines.