L'association normande de sauvegarde des animaux sauvages Chêne s'alerte sur le nombre croissants de hérissons retrouvés morts chaque année dans la région sans explication. L'association lance un appel aux dons pour financer une enquête sur la mortalité du meilleur ami du jardinier.

Hérisson adulte retrouvé en plein jour près d’une habitation dans l’Eure et confié à une association de sauvegarde.
Hérisson adulte retrouvé en plein jour près d’une habitation dans l’Eure et confié à une association de sauvegarde. © Radio France / Julie Guesdon

C'est une information préoccupante relayée ce mercredi par France Bleu. Depuis plusieurs années, un refuge normand a remarqué la mort rapide et inexpliquée de plusieurs centaines de hérissons apportés au Centre de sauvegarde pour animaux de l'association Chêne.

Selon France Bleu, qui rapporte les propos d'Alain Beaufils, responsable du centre de sauvegarde, le refuge compte "300 hérissons morts" depuis le début de l'année 2018. Des animaux apportés au refuge qui meurent "en moins de 48 heures".

Cette forte et rapide mortalité demeure inexpliquée : "Quand on ouvre les hérissons après leur mort pour établir un diagnostic, on constate des problèmes sur les organes, explique Alain Beaufils. Poumons, intestins, foies, c'est souvent différent. On pense donc que le système immunitaire est touché. Mais on n'en est pas certain."

Appel à financement pour étudier le phénomène

La mortalité des hérissons n'est pas un problème constaté seulement en Normandie. Selon le refuge, le phénomène a été identifié dans plusieurs régions françaises. "Même des centres belges ont le problèmes" précise Alain Beaufils.

Pour tenter d'identifier la cause de la mortalité des hérissons, le refuge a décidé de démarrer des études. Mais les analyses toxicologiques nécessaires sont coûteuses et Chêne ne dispose pas des fonds nécessaires pour assurer seul le financement de ces recherches. Un appel aux dons a donc été lancé.

Espèce protégée en France depuis 1981, le hérisson ne se déplace en théorie que la nuit. Auxiliaire très utile au jardin, le hérisson ne peut s'acheter ou se vendre et est souvent tué sur la route. Si vous tombez nez à nez avec un hérisson en pleine journée ou si vous en découvrez un blessé, contactez immédiatement une association de sauvegarde proche de chez vous.

De même, il faut prendre garde à ne pas blesser un hérisson en taillant les branches ou en remuant les feuilles mortes de vos jardins. Ces petits animaux aiment se nicher dans les tas de bois ou de feuilles mortes et, il faut impérativement vérifier leur absence avant d'emporter en déchetterie ou de brûler un tas de feuilles ou de branches mortes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.