Aujourd’hui on se castagne au triangle de Gonesse, toujours à propos du méga projet Europacity.

Le porte-parole du "collectif les vrais gens" pour le projet Europacity, Noredine Maatoug
Le porte-parole du "collectif les vrais gens" pour le projet Europacity, Noredine Maatoug © Radio France / Giv Anquetil

Europacity, on a parfois l’impression que tout le monde est contre.

Contre un nouveau temple de l’achat comme seul loisir imaginable, contre le bétonnage des terres pour y mettre une piste de ski sous cloche à la Dubaï… Enfin, tout le monde peut-être pas.

Une manifestation a été organisée le week-end dernier à l’appel d’un « collectif des vrais gens » -mais avec quand même des encarts publicitaires dans la presse gratuite- disant : sauver la planète oui, sauver la banlieue aussi.

Encore une manifestation du (faux) dilemme entre justice sociale ou environnementale ?

Le porte-parole des « pro » Noredine Maatoug consiller municipal LREM dit que les opposants étaient mieux organisés et mieux entendus, ils ont donc constitué un collectif 

Moi en tant que pro-Europacity, de voir 5 000 emplois au lieu de  10 000 déjà je suis heureux, quelqu'un qui se pointe avec 3,3 milliards d'euros, je ne lui claquerais pas la porte au nez.

Aller plus loin

Ecoutez le reportage de Giv Anquetil pour La Terre au carré

5 min

Pour ou contre, le projet Europacity ?

Par Giv Anquetil

Le collectif anti-Eyropacity

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.