La Californie connait depuis le 8 novembre le pire incendie de son histoire, appelé Camp Fire, faisant plus de 71 morts et 1 000 disparus. Deux autres incendies, dans le Sud, ont dévasté plus de 400 kilomètres carrés.

A Paradise, en Californie, l'incendie a détruit la quasi totalité des maisons et a fait des dizaines de morts
A Paradise, en Californie, l'incendie a détruit la quasi totalité des maisons et a fait des dizaines de morts © AFP / Josh Edelson

Plusieurs incendies se sont déclarés en même temps en Californie, dont deux importants dans le Sud, près de Los Angeles, et un troisième, le plus dévastateur, appelé Camp Fire, dans le nord, à une centaine de kilomètres de Sacramento, la capitale de l'État. Cet incendie a fait au moins 71 morts et près d'un millier de personnes sont pour l'instant portées disparues. Les secours découvrent petit à petit des cadavres dans les décombres de la ville. 

Le changement climatique

Le réchauffement climatique n'est pas responsable directement des incendies selon les spécialistes, ni de leur puissance, mais rend les conditions comme la sécheresse de l'air et la flore. Ceci entraîne plus de jours d'incendies extrêmes. Selon les services de secours californiens de CalFire, les cinq incendies les plus destructeurs en Californie ont tous eu lieu depuis 2015. Et une étude de l'Université de Columbia publiée en 2016 affirme que le changement climatique du à l'activité humaine a multiplié par deux la surface touchée par les incendies dans l'ouest américain. 

Par ailleurs, les forêts californiennes sont fragilisées par le réchauffement climatique. D'ici à 2100, si les émissions de gaz à effet de serre continuent de croître, la zone touchée par les incendies pourrait augmenter de 77 % selon l'État de Californie

Des vents très violents

Dans le sud de la Californie, près de Los Angeles, les habituels vents de Santa Ana ont été très violents ces derniers jours. Par endroits, ils ont été aussi forts qu'un ouragan, ce qui a attisé les flammes à une vitesse record. 

Dans le nord, près de Sacramento, ce sont des vents côtiers, similaires au vents de Santa Ana, qui ont balayé la zone pendant des jours. Les incendies sont plutôt rares dans cette région en cette période de l'année, mais ces vents ont considérablement facilité la propagation des flammes. 

Une sécheresse vieille de dix ans

La sécheresse touche une bonne moitié de l'État et dure depuis une dizaine d'années. Selon l'État fédéral, 64 % de la population californienne est touchée par la sécheresse, soit près de 25 millions d'habitants. Il s'agit d'une sécheresse modérée mais 18 % de la Californie est en situation de sécheresse sévère. Ce dernier mois, l'État a reçu moins de 5 % de ses pluies habituelles. 

Mais selon les spécialistes, il est rarissime d'avoir un feu aussi puissant que le Camp Fire si tard dans l'année. Normalement, une série d'orages aurait du humidifier la zone. Mais les conditions météo ressemblent plutôt actuellement à celle d'un milieu d'été. 

Un terrain difficile d’accès

Les collines et canyons du sud de la Californie rendent les accès au feu très difficiles pour les pompiers et à leurs véhicules. Les pompiers sont souvent amenés à se rapprocher de la zone incendiée à pied.  

Par ailleurs, tout incendie qui arrive au pied d'une colline a tendance à ensuite remonter cette colline. 

Le développement immobilier

Aujourd'hui, sept millions de logements en Californie se trouvent sur des zones sujettes aux incendies, soit plus de dix fois plus que dans les années 40. À ce rythme, selon les prévisions, un million 200 000 maisons supplémentaires pourraient se trouver sur  des zones à hauts risques d'ici à 2050. D'autant que les promoteurs ont tendance à de plus en plus s'enfoncer dans les bois pour construire et donner à leurs logements un caractère plus bucolique. 

Des lignes électriques mal entretenues

Des lignes électriques à haute tension endommagées sont soupçonnées comme étant l'une des causes probables des incendies. Les services du fournisseur d'énergie californien a d'ailleurs été amené à couper l'électricité dur plusieurs zones par mesure de précaution.  

► VOIR | La carte interactive des incendies californiens et de leur ampleur

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.