Depuis plus d’un an le chantier autoroutier de Vinci de 24 km et 550 millions d’euros n’en finit pas de déchaîner les passions. Malgré des années de mobilisation, Vinci a tracé sa route dans la forêt et commencé à bétonner les terres agricoles pour livrer ce « contournement ouest de Strasbourg » fin 2021.

A Duppigheim, le chantier qui passe dans le champ où l'autoroute barrera l'horizon.
A Duppigheim, le chantier qui passe dans le champ où l'autoroute barrera l'horizon. © Radio France / Giv Anquetil

Episode 1 : Dany Karcher, un maire en colère

Le Grand Contournement Ouest est une histoire qui ressemble beaucoup aux projets finalement abandonnés de NDDL ou Europacity : contre la destruction de leur forêt et le bétonnage de terres agricoles, de simples habitants se sont transformés en farouches défenseurs de la nature. Sauf qu'ici, le dénouement n'a pas été le même. Et après sept avis défavorables, des années de recours (toujours pas jugés sur le fond), avec même une ZAD et un mois de grève de la faim, le chantier à 550 millions d'euros concédé à Vinci avance à vitesse accélérée depuis peu plus d'un an. Alors aujourd'hui, entre Kolbsheim et Vendenheim, on se pose beaucoup de questions sur les grands projets, la démocratie et l'environnement.

Portrait du maire de Kolbsheim Dany Karcher qui était en première ligne de la mobilisation.

 Dany Karcher, maire de Kolbsheim
Dany Karcher, maire de Kolbsheim © Radio France / Giv Anquetil
7 min

Episode 1 : Dany Karcher, un maire en colère

Par Giv Anquetil

Episode 2 : Germaine, zadiste nonagénaire

Ce Grand Contournement Ouest de Strasbourg est en train de sortir de 300 ha de terres agricoles et 20 ha de forêt malgré des années de mobilisation des habitants, de leurs élus et d’associations qui n‘ont eu de cesse de dénoncer ce projet bétonneur qui ne réglera semble-t-il ni les problèmes de circulation ni de pollution de Strasbourg. 

300 ha de terres agricoles et 20 ha de forêt sortis par le projet Grand Contournement Ouest
300 ha de terres agricoles et 20 ha de forêt sortis par le projet Grand Contournement Ouest © Radio France / Giv Anquetil

Certains habitants en lutte pour leur environnement ne voient plus la politique de la même façon.

Rencontre avec la pasteure du village, qui a pris part à la bataille, et avec une des stars de Kolbsheim : Germaine, la zadiste nonagénaire.

Germaine Schell, zadiste comme elle-même se définit, de 89 ans
Germaine Schell, zadiste comme elle-même se définit, de 89 ans © Radio France / Giv Anquetil
7 min

Episode 2 : Germaine, zadiste nonagénaire

Par Giv Anquetil
Caroline Ingrand Hoffet, pasteure de Kolbsheim contre le projet du Grand Contournement Ouest
Caroline Ingrand Hoffet, pasteure de Kolbsheim contre le projet du Grand Contournement Ouest © Radio France / Giv Anquetil

Episode 3 : dans la forêt du Krittwald avec Stéphane Giraud de l'association Alsace Nature

La bataille GCO se poursuit sur le terrain des compensations environnementales puisqu'une application des récentes directives qui insistent sur la prise en compte de l’environnement doit être intégrée dans la conception d’un projet.
Vinci, le concessionnaire de cette autoroute de 24km et 550 millions d’euros, insiste beaucoup sur les compensations au bétonnage des terres et l’abattage de forêts.
Stéphane Giraud de l’association Alsace Nature, environnementaliste qui a été de tous les recours contre le GCO, y voit surtout un effet de communication. 

Dans la forêt de Krittwald
Dans la forêt de Krittwald © Radio France / Giv Anquetil
6 min

Episode 3 : dans la forêt du Krittwald avec Sebastien Giraud de l'association Alsace Nature

Par Giv Anquetil
Le chantier depuis la forêt de Krittwald
Le chantier depuis la forêt de Krittwald © Radio France / Giv Anquetil

Episode 4 : des citoyens radicalisés ?

Le chantier avance et les recours n’ont toujours pas été jugés sur le fond, 13 zadistes anti-GCO ont été condamnés le 20 novembre par le tribunal correctionnel de Strasbourg à des peines allant jusqu’à 4 mois de prison ferme, malgré une intervention de la police jugée illégale.
Si bien qu’après des centaines de manifestations, des procès, une zad et même une grève de la faim contre ces 14 km d’autoroute, beaucoup de simples citoyens de tous bords qui s’étaient mobilisés pour la première fois commencent à voir rouge et vert.

7 min

Episode 4 : des citoyens radicalisés ?

Par Giv Anquetil
De simples citoyens se mobilisent contre le chantier GCO
De simples citoyens se mobilisent contre le chantier GCO © Radio France / Giv Anquetil

La playlist de "GCO non Merci" :

GCO « Em scheene Elsassland »

« Germaine est debout » de Lionel Grob

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.