Transporter sa gourde ou son sac en toile, acheter des produits en vrac, fabriquer ses propres produits ménagers ou cosmétiques... Des gestes les plus simples aux plus radicaux, vous ne manquez pas d'idées pour réduire votre consommation de plastique.

Depuis 2017, les sacs en plastique à usage unique sont interdits en France. Les sacs réutilisables en toile ont de plus en plus la cote.
Depuis 2017, les sacs en plastique à usage unique sont interdits en France. Les sacs réutilisables en toile ont de plus en plus la cote. © Getty / David McNew

À l'occasion de la journée #LePlastiqueNonMerci organisée par France Inter avec Konbini, nous avons demandé à nos lecteurs et auditeurs ce qu'ils font pour lutter contre le plastique au quotidien. Florilège des trucs et astuces, de l'achat en vrac au savon "fait maison", en passant par le sac en toile.

La chasse au plastique ressemble parfois à un grand déballage de nos produits de consommation quotidiens. Ça se passe au moment des courses pour Charlotte qui "privilégie les grosses quantités pour limiter le nombre d'emballages" et l'achat en vrac : plus de produits dans  moins de contenants. Vous êtes d'ailleurs nombreux à vous efforcer d'utiliser vos propres contenants. 

Gourde, sac en toile... renoncer à l'usage unique

Pour se passer de la bouteille d'eau en plastique, Clémence boit l'eau du robinet. En tête des astuces anti-plastiques les plus populaires, on trouve la gourde ou encore le thermos, pour y garder son café bien au chaud. Fabienne, elle, a carrément renoncé à toutes les boissons contenues dans du plastique. Plus de café à emporter non plus. Elle a tant réduit sa consommation de plastique qu'elle est passée d'un sac poubelle rempli de déchets plastiques par semaine, à un seul toutes les trois semaines. Le matin, elle embarque son sac en toile (en seconde position des idées les plus citées). Pratique pour les petites courses imprévues. Le panier et le chariot ont aussi leurs partisans. 

À l'heure du repas, la boîte en plastique est évincée par le bocal et autres contenants réutilisables pour conditionner les produits frais. André est adepte du "bee's wrap", un emballage recyclable fabriqué notamment à partir de cire d'abeille, pour remplacer le film alimentaire. Annette en remplit son frigo de bocaux en verre pour "conserver les restes de plats préparés". Au travail, elle n'utilise plus de gobelet jetable. Elle préfère sans doute utiliser sa propre tasse, comme Marion, ou ses "couverts durable" en métal ou en bambou, comme Fabienne. Plus original, Aurélie suggère de siroter son soda avec une paille en inox réutilisable.

Le "tout fait-maison"

Maud traque le plastique jusque dans sa salle de bain : _"_aucun coton; aucune lingette, juste un gant de toilette pour mon visage", assure-t-elle. Alice propose de passer aux couches et serviettes hygiéniques lavables. Quant à Christel, elle ne met tout simplement "plus de maquillage".

Sous la douche, Clémence se lave exclusivement avec _"_des shampoings solides et des savons en barres" qu'elle fabrique elle-même. Faire soi-même ce qu'on a pris l'habitude d'acheter tout prêt, c'est aussi la philosophie de Sophie qui confectionne ses produits ménagers à la maison, avec du "vinaigre blanc" et des "paillettes de savon" de Marseille, détaille Sonia.

Certains prennent le temps de cuisiner pour éviter les plats préparés. Jordan fait lui-même les gâteaux de sa fille pour le goûter. Une addiction au "fait-maison" qui a permis à Mélanie de se découvrir des talents manuels. Elle fabrique ses propres sacs en papier avec de vieux journaux.

#LePlastiqueNonMerci

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.