Retour dans le Val d’Oise où, après Europacity, un autre méga projet provoque lui aussi la mobilisation : le nouveau Terminal 4 de l’aéroport Roissy CDG, une construction qui débuterait en 2021, pour accueillir toujours plus d’avions...

Aéroport
Aéroport © Getty / Fabian Krause / EyeEm

Alors qu’on parle de changement de modèle pour sauvegarder le climat, ce que prévoit le groupe Aéroport de Paris comme cadeau de bienvenue avant sa privatisation, c’est toujours plus de vols. Avec ce seul nouveau Terminal 4, c’est comme si Paris comptait un aéroport de plus. De plus en plus de voix s’élèvent contre ce non-sens climatique, comme le collectif "Non au Terminal 4".

Un membre du collectif "Non au Terminal 4 constate :

Roissy Charles De Gaulle c'est 70 millions de passagers par an, la construction de ce nouveau Terminal correspondrait de 40 millions passagers supplémentaires par an, c'est comme si on ajoutait Orly à Roissy, ce qui est gigantesque. Aujourd'hui on est à 800 vols par jour et ce serait 500 vols en plus par jour.

Elle ajoute : "Nous sommes de simples citoyens, nous nous sommes montés en collectif au printemps, lorsqu'on a eu vent du projet. AdP a conduit  une concertation publique sur le projet à ce moment-là. C'est un projet qui se prépare de longue date mais qui n'a pas encore été médiatisé ; d'ailleurs très peu de gens sont au courant alors que c'est un projet d'envergure nationale. Nous avons signé avec 13 autres associations une lettre à Emmanuel Macron qui demande l'annulation du projet pour cause d'urgence climatique".

Dans leur courrier, le collectif a repris le discours d'Emmanuel Macron lors du sommet climat en septembre, lorsqu'il affirmait qu'il faudrait stopper tous les projets d'infrastructures polluants dans les grands pays.  

Rappel du discours du président de la République : 

Il nous faut là aussi nous mettre en cohérence avec nos actions. On ne peut pas dire ici "on est pour lutter contre le réchauffement climatique et continuer à financer dans d'autres pays des infrastructures qui polluent, qui augmentent les émissions de CO2 et qui font exactement le contraire

"Si on respecte les accords de Paris, on doit diviser nos émissions par six. Or, le T4 représentent 15 millions de tonnes d'équivalent CO2 en plus par an. C'est complètement aberrant et intenable".

Aller plus loin

Ecoutez le reportage de Giv Anquetil dans La Terre au carré :

5 min

Un nouveau Terminal pour l'aéroport Roissy CDG

Par Giv Anquetil

Rappel : Vous avez jusqu'au 12 mars 2020 pour donner votre avis sur le référendum d’initiative populaire contre la privatisation d'AdP

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.