Des oiseaux ramasseurs de mégots... L'idée peut sembler farfelue, pourtant, au Puy du Fou, des corbeaux ont été dressés à le faire. Le défi que se lance une start-up marseillaise, c'est d'obtenir le même résultat sans avoir à dresser les volatiles, juste par l'imitation, et la récompense, bien sûr.

 Des oiseaux pour ramasser nos déchets ? L'idée n'est pas du tout farfelue
Des oiseaux pour ramasser nos déchets ? L'idée n'est pas du tout farfelue © Wikipedia / Andreas Trepte

Les mégots, les plastiques, sont un poison pour l’environnement et la collecte de ces micro-déchets un casse-tête. Une start-up marseillaise s’apprête à lancer un distributeur de gourmandises high-tech pour que les pies, les corbeaux, les corneilles, avant peut-être les pigeons, les ramassent pour nous. La machine est actuellement testée par le CNRS.

Jules Mollaret, co-fondateur de Birds For Change, a commencé par étudier toutes les expériences menées sur des oiseaux, partout dans le monde, avant de concevoir sa machine. "Ça fonctionne comme une poubelle, explique-t-il. L'oiseau arrive, il dépose un déchet à l'intérieur et à chaque fois, la machine analyse le déchet grâce à une caméra et à l'intelligence artificielle. Si le déchet est reconnu, alors la machine délivre une récompense aux oiseaux, à savoir de la nourriture. Et après, par système de mimétisme, les autres oiseaux aux alentours se mettent à faire ce même geste" indique Jules Mollaret. 

Le projet peut sembler loufoque, mais un prototype est actuellement testé par des scientifiques à Strasbourg. Valérie Dufour est chercheuse au CNRS et spécialiste du comportement des corvidés. "On travaille avec des corbeaux freux, par exemple, c'est une espèce sociale, ils vont être tous les uns près les autres, explique-t-elle. Le fait d'en voir un récupérer de la nourriture ça va en attirer quelque uns qui vont regarder, qui vont voir et se dire 'tiens, manipuler les petits déchets ça sert à quelque chose, ça peut être utile'. Donc les uns vont être influencés par les autres." 

Dans quatre mois ce sera la fin de la phase expérimentale et le déploiement des premiers prototypes dans les villes où les corbeaux et autres corneilles ne vont peut-être plus être considérées comme des nuisibles. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Thèmes associés