Il en est de plus en plus question dans les médias américains : le Lincoln Project, très actif sur les réseaux sociaux, prend toujours pour cible le président Donald Trump. Objectif : qu'il ne soit pas réélu en novembre prochain. Pourtant, le Lincoln Project est constitué de républicains. Décryptage.

Le Président américain Donald Trump, attaqué dans son propre camp républicain
Le Président américain Donald Trump, attaqué dans son propre camp républicain © Getty / Jabin Botsford/The Washington Post

Le Lincoln Project fait partie de ce que l'on appelle aux États-Unis un "Super PAC", un groupe qui récolte des fonds pour soutenir un candidat ou un parti lors d'une élection. En l'occurrence, le Lincoln Project fait des levées de fonds pour financer la campagne de Joe Biden, le candidat démocrate à la présidentielle du 3 novembre prochain. Pourtant, le Lincoln Project est un regroupement de républicains.

Un groupe fondé par des républicains déçus

Le Lincoln Project a été créé en décembre 2019. Il est constitué "d'Américains dévoués, qui protègent la démocratie", comme on peut le lire sur leur site. Il rassemble en réalité des républicains de premier ou second plan, tous déçus du "trumpisme". Ils ont presque tous voté Trump en 2016 mais jurent qu'ils ne le feront "plus jamais". 

Parmi les reproches faits à Trump : son attitude laxiste envers les blancs suprématistes, sa "gestion" des manifestations de Black Lives Matter contre les violences policières envers les Afro-Américains, sa gestion du Covid-19, son refus de voir disparaître les signes ségrégationnistes et esclavagistes comme le drapeau des États Confédérés. Ils ciblent aussi tous les élus républicains qui ont permis à Trump de mener sa politique sans jamais lui faire de l'ombre. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un compte Twitter très actif, un premier meeting à succès, une chaîne Youtube et des pubs virales

Sur le compte Twitter du Lincoln Project, vous trouvez uniquement des messages anti-Trump : les sondages de plus en plus favorables au démocrate Joe Biden, ou les propos outranciers de Donald Trump par exemple. Ce compte affiche 1,3 million d'abonnés après seulement six mois d'existence. Parmi les tweets du Lincoln Project :  

"Lors de cette élection, nous allons mettre de coté les partis et nous unir en tant qu'Américains pour éliminer la seule menace envers notre démocratie et nos institutions : Trump et le Trumpisme."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le groupe a tenu jeudi soir son premier meeting national, en l'occurrence un meeting virtuel. 90 000 personnes ont rejoint cette réunion à distance.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le groupe entend bien continuer les réunions publiques. Il a aussi sa chaîne Youtube qui compte 300 000 abonnés. La semaine dernière, le Lincoln Project a diffusé une publicité politique intitulée Murmures, qui suggère que l'entourage direct de Trump le raille secrètement. 

Il y eut également ce spot accusant directement Trump d'avoir causé les 100 000 morts du Covid-19.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Et voici la toute dernière d'une série. Elle a été diffusée sur la chaîne conservatrice Fox News :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Lincoln Project "prend la tête de Trump"

Comme à son habitude lorsque son ego est attaqué, Donald Trump ne se prive pas de réagir aux attaques du Lincoln Project, comme dans ce thread sur Twitter, appelant le groupe RINO, Republicans In Name Only ("républicains de nom seulement") :

NBC news titre un article sur cette guerre ouverte entre le président et ces républicains acharnés : 

Comment les républicains anti-Trump du Lincoln Project lui ont pris la tête. On vous donne une piste : c'était facile !

L'un des membres du groupe déclare : 

Vous pouvez déclencher une crise chez Trump simplement en planifiant bien votre action et en étant fin psychologue. 

Le fondateur est marié à une proche de Trump

George Conway, l'un des républicains fondateurs du Lincoln Project, est un avocat new-yorkais. Mais il est surtout le militant politique le plus mystérieux qui soit, ou plutôt son couple est le couple le plus mystérieux qui soit. En effet, il n'est autre que le mari de Kellyanne Conway, la conseillère en communication de Donald Trump, celle qui soutient le président corps et âme devant les caméras quels que soient ses excès. Ceci n'empêche donc pas son mari d'écrire des tribunes au vitriol, comme celle écrite dans le Washington Post en février dernier.

Kellyanne Conway, épouse de George Conway, fondateur du groupe The Lincoln Project
Kellyanne Conway, épouse de George Conway, fondateur du groupe The Lincoln Project © Getty / CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Lui aussi a voté Trump en 2016. Il affirme qu'à l'époque il avait voulu "lui donner sa chance". Mais des critiques se font entendre à l'encontre de George Conway. Elles viennent de son propre camp, de républicains anti-Trump, qui lui reprochent de s'être "réveillé trop tard".

Dans la presse, cette question ressort ces jours-ci : le Lincoln Project attire beaucoup l'attention ces derniers temps, mais peut-il vraiment faire changer d'avis des électeurs de Trump ou bien convaincre des indécis ? Fait-il bouger les lignes ? Le site Politico en doute

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.