Depuis plusieurs jours, des voix s’élevaient pour réclamer la fin du port du masque à l’extérieur. À partir de ce jeudi, les Français pourront s'en passer dehors.

L’obligation du port du masque en extérieur sera par ailleurs supprimée dès jeudi, sauf dans certaines circonstances.
L’obligation du port du masque en extérieur sera par ailleurs supprimée dès jeudi, sauf dans certaines circonstances. © AFP / Sébastien Rieussec - Hans Lucas

"La situation sanitaire de notre pays s’améliore plus vite que nous l’avions espéré" s’est réjoui mercredi le Premier ministre Jean Castex à l’issue du Conseil de défense et du Conseil des ministres. Il annonce la levée du couvre-feu, mais aussi la fin du port du masque obligatoire l’extérieur. Il reste cependant quelques exceptions.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Masqué dans les regroupements

Il faudra garder un masque dans sa poche ou dans son sac. Il reste obligatoire lors de regroupements, dans des lieux bondés, des files d’attentes, au marché. Aller au stade, dans une fan-zone pour suivre les matchs de football de l’Euro, ou à un concert en plein-air, c’est également masqué.

Par ailleurs, après avoir indiqué dans un premier temps que les masques "restaient obligatoires dans les cours d'école pour les enfants de plus de 6 ans car il y a toujours des situations de regroupement et de proximité", Matignon a indiqué mercredi soir à France Inter que cette obligation était elle aussi levée. Plus de masque à la récré, donc. 

Il reste en vigueur dans les lieux clos, comme au bureau, dans les transports, dans les commerces, pour aller au cinéma ou au musée. Les arrêtés préfectoraux seront ainsi modifiés dès ce jeudi. La France suit l’exemple de plusieurs pays comme la Belgique, en Chine, en Israël, au Danemark (où il est obligatoire seulement dans les transports publics). En Allemagne ou encore Espagne, une levée progressive est envisagée. 

Thèmes associés