Une semaine après l'investiture de Joe Biden, l'une des images qui ont le plus fait le tour du monde n'est pas celle du nouveau président, mais du sénateur Bernie Sanders, moufles aux mains, dans la tribune de l'événement. Une image qui a débouché sur des initiatives étonnantes, et qui a permis de récolter de l'argent.

En sweat-shirt, en peluche ou en gâteaux, Bernie Sanders
En sweat-shirt, en peluche ou en gâteaux, Bernie Sanders © Captures d'écran

C'était l'une des images fortes prises, au moment de l'investiture de Joe Biden le 20 janvier dernier : le sénateur Bernie Sanders, ancien candidat à la primaire démocrate, assis sur l'une des chaises de la tribune, les bras croisés, moufles au main, masque sur le visage, semblant à moitié endormi. Dans la foulée de la cérémonie, de très très nombreux détournements ont été disséminés sur le web, mettant le sénateur dans toutes les postures, parfois les plus insolites. Au point qu'un site Internet, "bernie-sitting.com", a été créé, pour permettre à tous les internautes de coller l'image détourée sur le fond de leur choix. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un meme internet qui rapporte

Surfant sur ce qui est devenu un phénomène viral planétaire, le sénateur indépendant du Vermont a réussi à lever 1,8 million de dollars "en cinq jours pour des organisations caritatives" de cet Etat rural du nord-est des Etats-Unis, à travers les ventes des produits le montrant "avec ses moufles" : T-shirts, pulls et autres produis dérivés ont été mis en vente sur son site le 21 janvier au soir et les stocks ont été épuisés en trente minutes. De nouveaux produits ajoutés le week-end suivant avaient tous été vendus dès lundi matin.

T-Shirts et sweats en vente sur le e-store de Bernie Sanders
T-Shirts et sweats en vente sur le e-store de Bernie Sanders

Mais le plus impressionnant c'est que, désormais, l'image de Bernie Sanders semble être sortie du web pour s'incruster dans la "vraie vie", à travers des objets fabriqués à l'effigie du sénateur. Et notamment des poupées réalisées au crochet. La créatrice, qui se fait appeler Tobey Time Crochet, a même mis à disposition des internautes un mode d'emploi – vendu cinq euros – pour reproduire soi-même la petite figurine au crochet. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Des gâteaux par dizaines

À deux reprises, on l'a aussi vu reproduit sous forme alimentaire. Les comptes "FunkyFoodArt" et "The BakeKing" ont respectivement reproduit "Bernie" sous forme de disposition de légumes dans une assiettes, et de gâteau plein de glaçage. Et aux États-Unis, une pâtisserie de la ville d'Howell, dans le Michigan, a commercialisé des cupcakes à l'effigie du sénateur. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Invité à la télévision américaine, Bernie Sanders a expliqué qu'il "était juste là, à rester au chaud, de prêter attention à ce qu'il se passait". Il rendu hommage à "la dame qui a fait ces moufles, une enseignante qui vit dans le Vermont, une personne très bien qui a été submergée par l'attention qu'a suscité ses moufles !" : en effet, Jennifer Ellis, 42 ans, avait envoyé ces moufles en laine recyclée à Bernie Sanders après sa défaite à la primaire démocrate de 2016. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Après la mise en avant des moufles la semaine dernière, elle dit avoir reçu plus de 13 000 messages demandant s'il était possible d'en recevoir une paire. Si elle explique ne pas pouvoir répondre à toutes ces demandes, elle a toutefois créé quelques paires, qu'elle a mises aux enchères au profit d'associations. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix