Nouvelle vidéo de l'association de protection animale L214 ce jeudi. Elle dénonce cette fois un élevage qui fournit la marque bien connue et la plus achetée par les français, la marque Herta.

Des porcelet meurent écrasés par leur mère à cause de l'exiguïté des cages
Des porcelet meurent écrasés par leur mère à cause de l'exiguïté des cages © Capture d'écran vidéo L214

Dans cet immense élevage de l'Allier, trois fois plus grand qu'un élevage moyen français, où sont élevées 600 truies reproductrices, et qui produit 15.000 porcs charcutier par an, les conditions d'élevage semblent bien loin des promesses de la marque Herta, et de sa filière de référence, la filière "Préférence", normalement respectueuse de l'environnement et du bien-être animal.

L214 dénonce le fossé qui sépare la communication du groupe Herta, et la triste réalité que nous donnent à voir les images de cet élevage censé être une référence...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il y a dans ces images, tout ce que L214 dénonce dans l'élevage industriel : des porcs entassés, parqués, sales, des truies dans des cages trop petites, tout ça dans d'immenses hangars. Jamais ces cochons-là ne verront le jour sauf sur le chemin de l'abattoir. 

Des éleveurs très, très éloignés du métier

Et puis il y a ces images de cochons malades ou blessés et qui ne sont pas isolés, ceux morts qui commencent à se faire dévorer par leurs congénères. Ou encore ces porcelets qui meurent en pagaille. "Le travail de l'éleveur consiste justement à ramasser les cadavres des porcelets, explique Sébastien Arsac, cofondateur de L214. "Assommés, tuer les porcelets qu'il va juger les plus chétif, les plus petits. D'équilibrer les cages pour avoir des lots à peu près homogènes. Voilà c'est quelque chose qui est très froid. C'est un élevage qui est très rationalisé dans sa productivité." 

L214 porte plainte contre l'élevage pour mauvais traitement, mais aussi contre Herta pour tromperie du consommateur. Cet élevage fait partie de la filière Préférence de la marque. C'est normalement ce que Herta fait de mieux dans l'élevage de cochons.

"Herta nous ment tout simplement, affirme le cofondateur de L214. "Là, c'est une vraie tromperie. On fait croire que les animaux sont élevés dans des bonnes conditions, on utilise même le mot respectueux, alors que la réalité, est objectivement à des lieues de cette image jolie, idyllique, que veut nous vendre la marque." 

L'association porte aussi plainte contre l'élevage pour mauvais traitements.