Les 700000, un webdocumentaire qui révèle les disparus de la Grande Guerre
Les 700000, un webdocumentaire qui révèle les disparus de la Grande Guerre © Radio France

De 1914 à 1918, 10 millions d’hommes sont morts au front. La plupart ont reçu une inhumation mais malgré les efforts des survivants pour les retrouver, 700 000 combattants restent portés disparus, dispersés sur les champs de bataille des plaines du Nord et des vallées de l’Est. Le temps a effacé leurs traces, les archéologues les mettent au jour. Un champ récent de la recherche s’intéresse en effet à cette archéologie de la Grande Guerre. 700000 propose une expérience immersive, connectant présent des archéologues et passé des soldats.

Naviguez dans les plaines du Nord et les vallées de l'Est, à la recherche de quelques uns des 700000 disparus de la Première Guerre mondiale

Passez en plein écran en cliquant sur l'icone [ ] pour une meilleure navigation.

700000 suggère une carte, un fin tracé posé sur des paysages contemporains, le long de l’ancienne ligne de front. Le terrain a changé, la surface mué, mais des profondeurs surgissent des histoires. En suivant les archéologues, en les écoutant, la terre révèle ces soldats disparus, leur vie suggérée par des objets, leur mort aussi.

D'une zone de fouille à l'autre, sous forme de traces mouvantes, la navigation révèle des films, des pièces archéologiques, une esquisse de documentaire que l'on construit à son rythme et au hasard de ses choix. Trace après trace, de Roclincourt à Boult-sur-Suippes en passant par Massiges, des récits se construisent, des histoires individuelles font émerger la grande Histoire et le quotidien de la Grande Guerre.

Auteur réalisateur Olivier Lassu Directeur artistique Maxime Chillemi Production Drôle de Trame & Narratio Films En coproduction avec l’Inrap, Pictanovo et Universcience Avec la participation de TV5Monde, RMC Découverte, la Carac, le CNC, la DMPA, la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. En partenariat avec France Inter

Réécoutez Virginie Adoutte, productrice, et Gilles Prilaux, archéologue, dans le Club des Têtes au carré

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.