Le 19 août 1914, Wittersdorf et Emlingen, deux villages alsaciens du Sundgau au sud de Mulhouse, ont vu s’affronter les armées allemandes et françaises. Revenons sur cet épisode sanglant de la Première Guerre mondiale…

Soldats français avançant sur Altkirch en août 1914
Soldats français avançant sur Altkirch en août 1914 © Getty / DEA / BIBLIOTECA AMBROSIANA

Le 19 août 1914, Wittersdorf et Emlingen, deux villages alsaciens du Sundgau au sud de Mulhouse, ont vu s’affronter les armées allemandes et françaises. Pour commémorer cet épisode sanglant de la Première Guerre mondiale, l’association Culture & Solidarité aidée par le Club Vosgien a créé trois chemins de mémoire.

Damien Foltzer est membre de cette association à Wittersdorf. À l'entrée de l'un de ces chemins de mémoire, il nous parle de l'histoire locale… 

Réconquérir l'Alsace

Le 3 août 1914, l'Allemagne et la France rentrent en guerre. 

L'Alsace est allemande depuis la défaite française en 1871. Les Français ont l'objectif de reconquérir cette région, en commençant par Mulhouse. La première offensive se fait le 7 août : les Français atteignent Mulhouse mais les Allemands contre-attaquent. Le général Joffre créé alors une armée d'Alsace, forte de 150 000 hommes sous les ordres du général Pau. Face à eux, beaucoup de soldats allemands n'étaient que des réservistes. 

Même si les forces paraissent a priori en faveur des Français, la bataille fut un carnage : "Les Français chargeaient encore comme au XIXe siècle : l'assaut en masse, baïonnette au canon, avec les pantalons rouges que tout le monde connaît, pas de casque… alors que les Allemands étaient établis à la lisière des forêts et les attendaient avec les mitrailleuses… Au soir, avec des renforts, les Français ont gardé la maîtrise du champ de bataille, mais ça a été très chèrement payé. Le même jour, il y avait sur un front de trente kilomètres environ le même type de bataille avec le même type d'hécatombes"

On dit que le premier mois de la guerre, août 1914, a été le mois le plus sanglant du conflit. Il y a eu encore plus de morts qu'à Verdun.

Une autre bataille importante a eu lieu le 19 août 1914…

1 min

Damien Foltzer raconte la bataille du 19 août 1914 à Wittersdorf

Damien Foltzer face  à l'un des panneaux de ces chemins de mémoire
Damien Foltzer face à l'un des panneaux de ces chemins de mémoire © Radio France / Jean Marie Porcher

Le carnage du 19 août

Damien Foltzer rappelle que les soldats français en 1914 sont partis à la guerre avec un très lourd bardas sur le dos.

Ces-gens-là étaient des paysans, ils ne connaissaient que la marche ! 

Damien Foltzer rappelle d'ailleurs que les soldats arrivaient parfois sur le champ de bataille avec des kilomètres dans les jambes : "le 19 août [une autre bataille importante], les soldats avaient passé la nuit dans un petit village à une dizaine de kilomètres d'ici. Quand ils sont arrivés, ils avaient fait au moins dix kilomètres !"

Le chemin de mémoire longe une colline, que les soldats ont du escalader. L'artillerie française avait pris position sur la colline d'en face. Damien Foltzer : "Au début de la bataille, les Français étaient très en difficulté, on nous a expliqué que l'artillerie française n'a pu venir à leur secours : c'était le matin, ils avaient le soleil dans les yeux, ils avaient peur de tirer sur les Français. Quand on entend ça, on se dit que c'était quand même une guerre d'un autre temps"

De l'importance de la mémoire

Ecoutez Damien Foltzer raconter les origines de l'association Culture & Solidarité et de ces trois chemins de mémoire au micro de Franck Olivar. "Les gens par ici savaient qu'il y avaient eu une bataille le 19 août, ça ne les intéressait pas davantage" reconnaît-il. Et puis, une jeune fille a cherché à savoir où était mort son grand-père…

2 min

À l'origine de la démarche de mémoire de l’association Culture & Solidarité

Damien Foltzer de l'association "Culture et Solidarité" sur les chemins de mémoire
Damien Foltzer de l'association "Culture et Solidarité" sur les chemins de mémoire © Radio France / Jean Marie Porcher

À écouter aussi, sur la Grande Guerre

🎧 1914/1918 : La Grande Guerre, cent ans après. (Ré)écoutez l'émission spéciale réalisé le jour du centenaire de l'Armistice

🎧 Interception | Les morts cachés du 11 novembre

🎧 Foule continentale | Cent ans après, les arrière-petits-enfants

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.