David Teboul est l'auteur du documentaire "Simone Veil, une histoire française". À l'occasion de la semaine spéciale qu'elle consacre à Simone Veil, Laure Adler l'a rencontré.

Simone Veil chez elle (ici en 1977)
Simone Veil chez elle (ici en 1977) © Getty / Gilbert UZAN

Dans la vidéo ci-dessous, on voit Simone Veil sur son lit, chez elle, avec Marceline Loridan-Ivens. Les deux femmes se sont connues au camp d'Auschwitz- Birkenau, quand elles étaient adolescentes. Elles sont devenues amies - une amitié qui a duré toutes leurs vies. Elles évoquent face à la caméra, à bâtons rompus, leur jeunesse dans ce camp de concentration et d'extermination.

David Teboul a réalisé en 2004 le documentaire Simone Veil, une histoire française dont cet extrait vidéo est issu. 

Je savais les liens entre Marceline Loridan-Ivens et  Simone Veil ; je ne connaissais pas Marceline. Il me semblait important qu'il y ait un échange décousu sur leurs souvenirs d'adolescentes. J'avais l'intuition qu'il y avait chez ces deux femmes quelque chose de leur jeunesse au camp.

Simone Veil était connue pour sa pudeur, pour son caractère bien trempé aussi. On la disait froide, brutale même. Elle n'hésitait pas à dire non. Elle a dit "non", d'ailleurs, plusieurs fois, à ce projet documentaire. David Teboul raconte au micro de Laure Adler comment il a finalement réussi à la convaincre de se raconter devant la caméra. Il raconte aussi comment il a organisé, sur demande de l'Elysée, sa panthéonisation l'année dernière.

Simone Veil me racontait plus quand je ne la filmais pas que quand je lui posais des questions. Quand on fait des phrases, qu'on cherche à construire, on raconte autre chose…

20 min

Entretien avec David Teboul à propos de Simone Veil

Par France Inter

Aller plus loin

Ecoutez les émissions de Laure Adler consacrées à Simone Veil

  1. Sa jeunesse - les camps

  2. La vie et l'enfer dans les camps

  3. Le gouvernement, la loi Veil

  4. L’Europe, convictions et engagement

  5. L’héritage, l’après- politique

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.