Une création originale

Découvrez le podcast sur la course à l’espace à écouter et télécharger sur France Inter. Des reportages historiques et des témoignages rares pour un voyage à travers l’histoire de la conquête spatiale : de sa représentation dans les œuvres de Jules Verne aux premiers pas sur la Lune. Une série de Stéphane Cosme

► ►Téléchargez les cinq épisodes sur Itunes ou via un lien RSS

De Jules Verne à Hergé : les premiers rêves d'un voyage sur la Lune

Lorsque Jules Verne décide d'écrire De la terre à la lune et Autour de la lune, il est juste dans l'air du temps. L'Homme du milieu du XIXè siècle croit aux progrès de la science. Jules Verne est passionné. Par la science mais surtout pare ce qu'il perçoit : les modification que la science va avoir sur la société. L'auteur reste une référence. Il a vraiment prévu ce que serait la conquête spatiale du XXè siècle. 

Un peu moins d'un siècle plus tard, un autre visionnaire passionné va imaginer la conquête de la lune. Les premières planches de ce qui deviendra Objectif lune et On a marché dans la lune paraissent le 30 mars 1950. Dans ce projet, Hergé va trouver une aide précieuse auprès de deux hommes :

  • Alexandre Ananoff. Ce professeur de français qui a publié L'astronautique réalise une maquette de la fusée spatiale.
  • Chesley Bonestell. Un illustrateur américain, qui inspirera également Stanley Kubrick pour 2001.

Pour ce roman là, Jules Verne s'est posé beaucoup de questions techniques et scientifiques. Et il a fait, chose rare dans ses manuscrits,  un certains nombre de croquis

En juillet 1969, Hergé est au comble de la joie : Eddy Merckx gagne pour la première fois le Tour de France et lorsque Armstrong descendre de la capsule spatiale, il a vraiment l'impression de voir Tintin débarquer sur la lune. C'est le rêve de sa jeunesse qui se réalise

Stéphane Cosme a rencontré Agnès Marceteau, directrice du musée Jules Verne de Nantes et Alain de Kuiss, rédacteur en chef de tintin.com

6 min

De Jules Verne à Hergé

Par Stéphane Cosme
La fusée imaginé par Hergé exposée au château de Malbrouck (Moselle) dans le cadre de l'exposition "Hergé : une vie, une œuvre" jusqu'au 30 novembre 2019
La fusée imaginé par Hergé exposée au château de Malbrouck (Moselle) dans le cadre de l'exposition "Hergé : une vie, une œuvre" jusqu'au 30 novembre 2019 © Maxppp / Pierre Heckler

Du V2 à Saturne 5 : la fusée de la mission Apollo est l'invention d'un officier nazi

La fusée Saturne 5 qui a permis aux américains d’aller sur la Lune est l’invention d’un allemand, Wernher Von Braun.  Durant la seconde guerre mondiale cet ingénieur et officier nazi mis au point le missile V2. C'est dans le Pas de Calais, dans un ancien bunker qui devait servir de base de lancement des V2 qu'est installé le musée La Coupole. Il est consacré aux fusées et aux conditions inhumaines dans lesquelles les nazis faisaient construire les V2 dans des camps de concentration.

Visite guidée avec Yves Lemaner, fondateur du musée La Coupole

7 min

Visite de La Coupole avec Yves Lemaner

Par Stéphane Cosme

Mission Apollo : Eisenhower et Kennedy avait dit non

Dans le courant des années 50, en pleine guerre froide, les grandes premières spatiale sont à mettre au crédit de l'Union Soviétique. Ils réalisent notamment le premier vol habité avec Youri Gagarine, le 12 avril 1961. La NASA qui veut rattraper le retard des Etats Unis propose ce projet de voyage sur la lune au président Eisenhower, qui refuse catégoriquement

Hors de question de dépenser l'argent des impôts à cette foutaise

Quelques mois plus tard la NASA revient à la charge auprès de son successeur, John F. Kennedy. Même fin de non recevoir, jusqu'à un événement qui va changer la donne : l'affaire de la Baie des Cochons. Après ce fiasco, il faut redorer le blason américain. C'est le vice-président Lyndon Johnson qui va le décider le président à se lancer dans la conquête de la lune.

La première vraie mission, sera Apollo 8. George Abbey qui fut directeur du Centre Spatial de Houston évoque cette période.

7 min

Mission Apollo

Par Stéphane Cosme

L'alunissage

Nous savions a quoi la surface lunaire allait ressembler. Mais nous ne savions pas si le LEM serait en mesure d'alunir en douceur sur le site choisi.

Ces mots sont ceux de Farouk El-Baz lorsqu'il évoque ce premier alunissage. Ce scientifique egypto-américain est l'une des chevilles ouvrières du programme spatial Apollo. Il a passé plusieurs mois à étudier la structure lunaire, il a dressé la première carte de la lune et a identifié seize sites d'atterrissage potentiels. C'est également lui qui a formé les astronautes à l'observation et la photographie lunaires.

7 min

L'alunissage

Par Stéphane Cosme
le premier pas sur la lune
le premier pas sur la lune © Getty / Frédéric Castel

Un petit pas pour l'homme...

Buzz Aldrin restera à jamais le deuxième homme à avoir foulé le sol lunaire, vingt minutes après Armstrong. Selon la légende, lorsqu'il a fallu choisir l'astronaute qui ferait les premiers pas sur la lune, les responsables de la NASA lui auraient préféré le moins fantasque, Neil Armstrong.

Et si la phrase prononcée par Armstrong est entré dans la légende, celle d'Aldrin mériterait de l'être pour sa poésie.

Lorsque Armstrong lui demande : Est-ce que ce n'est pas quelque chose? Une vision magnifique par ici.

Il répond :

Une désolation magnifique

Après sa retraite de la NASA, à la différence d'Armstrong, beaucoup plus réservé, Buzz Aldrin a multiplié les apparitions publiques et les commémorations médiatiques de ses exploits, allant même jusqu'à participer à la version américaine de Danse avec les Stars. Il aujourd'hui 89 ans.

7 min

Buzz Aldrin

Par Stéphane Cosme
 Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, 13 août 1969
Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins, 13 août 1969 © Getty / Time Life Pictures

Apollo 15

Toutes ces missions avaient aussi un but scientifique. Pour Apollo 15, les astronautes ont suivi une formation spéciale en géologie. Stéphane Cosme a rencontré David Scott, le commandant de la mission Apollo 15, il fut le septième homme à marcher sur la lune.

3 min

David Scott, commandant d'Apollo 15

Par Stéphane Cosme
Apollo 15
Apollo 15 © Getty

Aller + loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.