Le lundi 8 février , l'émission La Marche de l'histoire de Jean Lebrun ouvre la séance, pour de nouveaux enregistrements en public par les Comédiens-Français, de grands débats parlementaires :

  • Mai 1840 : le retour des cendres de Napoléon

À l’initiative d’Adolphe Thiers, président du Conseil, et avec l’appui de Louis-Philippe dont c’était la politique de se rattacher « à toutes les gloires de la France », un projet de loi relatif au retour des cendres de Napoléon, restées à Sainte-Hélène, est présenté au Parlement. Une commission présidée par un maréchal d’Empire, Clauzel, est chargée d’étudier les conditions du rapatriement et le lieu où doit être déposé le cercueil. Quelques députés, dont Lamartine, admettent que la gloire de Napoléon soit reconnue mais ne souhaitent pas qu’on entretienne son culte.

Retour des cendres de Napoléon Ier de Sainte-Hélène le 15 décembre 1840 - gravure de 1840-41
Retour des cendres de Napoléon Ier de Sainte-Hélène le 15 décembre 1840 - gravure de 1840-41 © domaine public / Musée de l'Armée à Paris
  • 29 janvier 1891 : la censure de « Thermidor »

Victorien Sardou est un auteur réputé quand il s’attaque aux dirigeants et aux agents de la Terreur. Sa pièce « Thermidor » ne manifeste nulle indulgence pour eux. Acceptée par le comité de lecture de la Comédie-Française, elle ne pourra être présentée dans le calme. Dès le second soir, des perturbateurs d’extrême gauche menés par l’ancien communard Lissagaray organisent le tapage.

Faut-il interdire la pièce, par une mesure de censure répressive, prise au nom du maintien de l’ordre ? Le problème tient-il au caractère officiel de la Comédie-Française, premier théâtre subventionné ? La vraie question n’est-elle pas de savoir si on peut, en régime républicain, critiquer la Révolution ? Le républicain Joseph Reinach défend la liberté de l’art dramatique mais le radical Clemenceau se dresse : c’est lors de cette séance qu’il prononce sa fameuse maxime : « La Révolution est un bloc ! »

  • La Marche de l'histoire diffusera des extraits de ces séances dans ses émissions.

Pour participer à leur déroulement complet, rendez-vous dans l'enceinte centenaire du Vieux Colombier lundi 8 février à 20h.

Direction artistique Michel Favory .

Distribution :

Michel Favory : Lamartine et Fouquier

Bruno Raffaelli : Clauzel et Clemenceau

Loïc Corbery : Glais-Bizoin et Reinach

Laurent Natrella : Gauguier et Bourgeois

Entrée libre sur réservation au 01 44 58 15 15 (du mardi au samedi de 11h à 13h30 et de 14h30 à 18h) et aux guichets.

Le Vieux Colombier
Le Vieux Colombier © Le Vieux Colombier
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.