Trois destins brisés par les guerres qu’ils photographiaient. Images perdues, images retrouvées. Légende et vérité.

Robert Capa en train de filmer, photographié par GerdaTaro
Robert Capa en train de filmer, photographié par GerdaTaro © Maxppp / Matt Corner / Emmeri Photo / 2009

Nés au début du XXe siècle, ils avaient choisi de dénoncer les horreurs de la guerre, en filmant au plus près soldats ou civils, et en rapportant des clichés annotés pour confirmer la réalité de leur vécu.

Un trésor dans une valise

Restituée après sa récupération en 2007 à l’ICP (l’International Center of Photography), la fameuse Valise Mexicaine, égarée pendant 70 ans, a dévoilé ses trésors au monde entier, de New York à Bilbao ou Barcelone, en passant par Arles et Paris.

Quatre-mille-cinq-cents négatifs d'images de cette guerre qui changea le cours de l’histoire de l’Europe, réalisées entre 1936 et 1939 par Capa, Taro et Chim. Des images saisies au plus près des combats et des populations lors de la Guerre d’Espagne, et montrant aussi, par la même occasion et plus que jamais, la grande valeur du reportage de guerre.

Dans cette courte vidéo, Michel Lefebvre, journaliste au Monde, évoque, en quelques minutes, l’histoire des images trouvées dans cette fameuse valise.

Nous pouvons encore admirer ces clichés sur le site du MAJH qui accueillit, en 2013, l’exposition autour de la Valise Mexicaine dans une scénographie conçue par Patrick Bouchain, et qui propose encore un aperçu du catalogue.

Nicolas Feuillie, commissaire del’exposition La Valise Mexicaine, pourArt Magazine :

Cet ouvrage, et ces 4500 tirages pris entre 1936 et 1939, marquent surtout la naissance du photo-reportage tel que l’ont défini les trois militants antifascistes : un reportage composé d’images dramatiques prises par des journalistes engagés dans le but de construire une histoire.

Des destins brisés par la guerre

En 1937, lors de combats violents près de Madrid, Gerda Taro née Gerta Pohorylle en 1910, est gravement blessée par un char et décède deux jours plus tard à Madrid. Elle est la première femme-reporter tuée dans l’exercice de ses fonctions. Ses photos entre 1936 et 1937 avaient notamment paru dans les magazines Regards, Vu, Life etCe Soir. Elle avait 26 ans.

En 1954, en pleine guerre d’Indochine qu’il couvre pour Life, Robert Capa, né Endre Ernő Friedmann en 1913, meurt en posant le pied sur une mine antipersonnel. Il avait 40 ans.

En 1956, Chim, né Dawid Szymin (américanisé David Seymour en 1942), meurt mitraillé par les soldats égyptiens pendant la crise de Suez. Il avait 44 ans.

"Gerda Taro et Robert Capa, une passion photographique"

Gerda Taro fut la compagne de Robert Capa qu’elle rencontra à Paris. C’est ensemble et dans un même élan que les deux photographes couvrirent la guerre d’Espagne, pour témoigner de l’horreur.

L’émission Autant en emporte l’Histoire dimanche 1er janvier 2017, vous propose de retraverser la vie des deux photo-reporters avec une fiction, Gerda Taro et Robert Capa,une passion photographique, écrite par Jean-Benoît Patricot et réalisée par Sophie-Aude Picon.

Stéphanie Duncan recevra Michel Lefebvre, du Journal Le Monde, pour évoquer encore l’histoire trop brève de ce couple qui inventa sa propre légende, mais aussi la question de la légitimité des clichés appartenant à Gerda Taro.

À ce sujet, une biographie de Gerda Taro est parue en 1994 en Allemagne. L'auteur, Irme Schaber, cherche à réhabiliter cette photographe presque oubliée.Traduit en français, l'ouvrage paraît en 2006 aux éditions Le Rocher, sous le titre de Gerda Taro : Une photographe révolutionnaire dans la guerre d'Espagne.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, ne négligez pas d'écouter en avant-première un court extrait de la fiction de dimanche soir, 1er janvier, dès 21h !

L'émission Autant en emporte l'Histoire se réécoute et se podcaste à votre gré, et vous pouvez la retrouver sur la page facebook de l'émission.

Pour en savoir plus, La Marche de l'Histoire, sur France Inter, avait consacré son émission du 15 mars 2013 à Robert Capa, en évoquant Gerda Taro et Chim.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.