Dans cet entretien avec Stéphane Michaka, l’auteur décrit les procédés d’écriture d’une fiction radiophonique, illustrés de prises de vues de l'enregistrement. Sa fiction "Jack l’Éventreur : la Contre-Enquête", réalisée par Cédric Aussir, est diffusée en deux épisodes les 22 et 29 avril 2018 sur France Inter.

Page du script de la fiction "Jack l'Éventreur, la Contre-Enquête, épisode 1"
Page du script de la fiction "Jack l'Éventreur, la Contre-Enquête, épisode 1" © Radio France / Stéphane Michaka

À France Inter, pour réaliser une fiction, toute une équipe est à l'œuvre et vit souvent un moment d'exception parfois troublant. Ce fut le cas pour l'émission Autant en emporte l'Histoire, avec l’enregistrement de la fiction en deux parties, Jack l'Éventreur, la Contre-Enquête, sur un texte de Stéphane Michaka, dans une réalisation de Cédric Aussir. 

Depuis le studio où il aime assister à la mise en ondes de ses œuvres, l'écrivain Stéphane Michaka nous a rapporté de précieux éléments de compréhension sur la réalisation d'une fiction radiophonique.

Sans aucun doute, Jack L'Éventreur ne sera jamais démasqué et Stéphane Michaka pose la question, cette fois sous la forme d'une trame narrative et suggestive, mais aussi d'une évocation auditive des climats de l’Angleterre du XIXe siècle, afin d'identifier "l’âme du crime".

Stéphane Michaka, auteur de la fiction Jack l'Éventreur, la contre-enquête, une fiction en deux épisodes sur France Inter
Stéphane Michaka, auteur de la fiction Jack l'Éventreur, la contre-enquête, une fiction en deux épisodes sur France Inter / Anne-Sophie Pharès
2'05

Extrait 11 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

Stéphane Michaka évoque le livre de Jack London, témoignage vécu et bouleversant sur ce quartier misérable de Whitechapel dans l'East End de Londres à la fin du XIXe siècle. 

Jack London, dans Le Peuple de l'Abîme :

Cet « Abîme de Londres » est un vrai désastre. Toutes les années, et cela depuis plusieurs décennies, l’Angleterre rurale y déverse les flots d’une vie vigoureuse et forte, qui non seulement ne se renouvelle pas, mais qui meurt à la troisième génération.

Un sujet hautement sociologique

Le sujet s'est imposé à l'auteur, non seulement par son caractère énigmatique et sensationnel, mais aussi par les fractures qu'il a initiées dans la société anglaise. En effet, après l'affaire Jack L'Éventreur, la presse londonienne ne sera jamais plus la même :

0'53

Extrait 1 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
La comédienne Camille Pelicier se prépare à enregistrer la voix de Lisa MacGee, l'une des prostituées victimes du tueur, dans la fiction Jack l'Eventreur, la Contre-Enquête
La comédienne Camille Pelicier se prépare à enregistrer la voix de Lisa MacGee, l'une des prostituées victimes du tueur, dans la fiction Jack l'Eventreur, la Contre-Enquête © Radio France / Stéphane Michaka
2'05

Extrait 2 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
Enregistrement de la fiction, ici, dans un fiacre en 1888 à Londres, avec Sophie Bissantz (bruiteuse), Hector Manuel (Finch) et Pascal Reneric (Basil)
Enregistrement de la fiction, ici, dans un fiacre en 1888 à Londres, avec Sophie Bissantz (bruiteuse), Hector Manuel (Finch) et Pascal Reneric (Basil) © Radio France / Stéphane Michaka

Une presse à sensation, impatiente, déçue par Scotland Yard et qui cherchera à jouer un rôle dans l'enquête elle-même :

2'07

1B Extrait ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
Enregistrement de la scène du fiacre avec la bruiteuse et les comédiens
Enregistrement de la scène du fiacre avec la bruiteuse et les comédiens © Radio France / Stéphane Michaka

Jack L'Éventreur, la contre-enquête, une fiction de Stéphane Michaka à propos d'une affaire criminelle, mais aussi une authentique étude sociologique, incarnée par les protagonistes : le journaliste James Finch, dit Spotty, incarné par le comédien Hector Manuel, un gentleman de la City, Basil Huntley, dans la voix de Pascal Rénéric.

1'24

Extrait 10 ITW Stéphane MIchaka

Par Nadja Viet
Bruissements de journaux par la bruiteuse et lecture du texte par les comédiens
Bruissements de journaux par la bruiteuse et lecture du texte par les comédiens © Radio France / Stéphane Michaka

Toute l'histoire de la fin du XIXe siècle permet d'explorer cette affaire.

Si l'affaire Jack L'Éventreur reste une énigme policière et traverse l'Histoire comme telle, elle est aussi la résultante d'un état limite de la société industrielle du XIXe siècle.

Stéphane Michaka : «Un micro, c'est une oreille !»

Dans cet entretien, Stéphane Michaka décrit avec précision l’expérience d’une écriture sonore qui donne à identifier les strates du réel et offre à la fois l’ouverture sur l’imaginaire à travers le média radiophonique.

Entendre juste le son est extrêmement angoissant parce que c'est l'imaginaire qui travaille.

2'20

Extrait 3 ITW de Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
Sous les yeux du réalisateur Cédric Aussir (de dos), enregistrement d'une scène de meurtre avec la bruiteuse Sophie Bissantz et l'opérateur du son, Benjamin Vignal,
Sous les yeux du réalisateur Cédric Aussir (de dos), enregistrement d'une scène de meurtre avec la bruiteuse Sophie Bissantz et l'opérateur du son, Benjamin Vignal, © Radio France / Stéphane Michaka

Lames de couteau qui s'entrechoquent, draps qui se déchirent… les accessoires "parlent" et "racontent" les meurtres des prostituées.

1'02

Extrait 4 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
Sous les yeux du réalisateur et de la comédienne, la bruiteuse, Sophie Bissantz, fait tinter les lames de couteau dans la scène de meurtre.
Sous les yeux du réalisateur et de la comédienne, la bruiteuse, Sophie Bissantz, fait tinter les lames de couteau dans la scène de meurtre. © Radio France / Stéphane Michaka

L'identification floue des sons joue un rôle important dans la montée de l'angoisse. L'auditeur entend mais sans voir clairement, et tout cela aussi est un choix d'écriture !

1'09

Extrait 13 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet
Sophie Bissantz, la bruiteuse, déchire un drap devant la comédienne Flore Babled.
Sophie Bissantz, la bruiteuse, déchire un drap devant la comédienne Flore Babled. © Radio France / Stéphane Michaka

Les circonstances des meurtres ont été décrites dans les journaux anglais de l'époque.

Cliquetis de lame, souffle de la dormeuse (Flore Babled) et bruissements de pas dans la chambre d'une victime.
Cliquetis de lame, souffle de la dormeuse (Flore Babled) et bruissements de pas dans la chambre d'une victime. © Radio France / Stéphane Michaka
1'09

Extrait 5 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

Orson Welles :

Je préfère la radio au cinéma, parce qu'à la radio, l'écran est plus large.

1'21

Extrait 9 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

Stéphane Michaka a conscience de «la sensualité de l'intime» pour créer une fiction qui donne sa place aux atmosphères.

Tribut à Sir Arthur Conan Doyle et à Edmond Locard

Prémonitoire, l'œuvre de Sherlock Holmes, Une Étude en Rouge, (titre original en anglais : A Study in Scarlet), paru en 1887 dans le Beeton's Christmas Annual avant d'être publié en volume en 1888 ? 

0'51

Extrait 12 Itw Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

De toute évidence, l'affaire Jack l'Éventreur, summum de l'horreur, ouvre une ère nouvelle dans la recherche en criminologie.

0'39

Extrait 6 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

Première photographie de scène de crime pour cette affaire, mais aussi mise en place, au fil du temps, de procédures de base et de techniques scientifiques.

1'49

Extrait 7 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

En 2015, France Culture, dans une émission d’Emmanuel Laurentin, La Fabrique de l'Histoire, évoquait Edmond Locard, un des fondateurs de la criminalistique moderne. L'émission titrait Histoire du Crime, un documentaire de Fabienne Casta-Rosaz réalisé par Renaud Dalmar.

Edmond Locard, que l'on surnommait “le Sherlock Holmes français”, se plaisait à répéter :

Si les hommes se trompent de bonne foi, interrogeons les choses.

Cette contre-enquête ouvre-t-elle sur des révélations ?

Stéphane Michaka n'échappe pas à la règle et a, lui aussi, sa vision des choses en ce qui concerne l'identité du meurtrier.

Le comédien Pierre-François Garel prête sa voix au peintre Walter Sickert, un des principaux suspects dans l'affaire Jack l’Éventreur.
Le comédien Pierre-François Garel prête sa voix au peintre Walter Sickert, un des principaux suspects dans l'affaire Jack l’Éventreur. © Radio France / Stéphane Michaka
2'07

Extrait 8 ITW Stéphane Michaka

Par Nadja Viet

La troisième hypothèse de Stéphane Michaka ne vous sera pas révélée ici, pour ne pas déflorer la fiction, mais nous vous proposons d'écouter un extrait de Jack l’Éventreur : la Contre-enquête, épisode 2 de cette fiction qui sera diffusée dimanche 29 avril dès 21h, dans l'émission Autant en emporte l'Histoire, sur France Inter :

1'42

Extrait son de la fiction Jack l'Éventreur, la Contre-Enquête, Épisode 2

Par Stéphane Michaka

Retenez votre souffle pendant deux semaines, car votre fiction historique se joue cette fois-ci sous forme d’épisodes, alliant le suspense et cette incroyable liberté du son ! Laissez-vous emporter à votre tour et vibrer à la mémoire de ce qui restera toujours une énigme de l’Histoire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.