C'est l'opération Dragoon qui permettra la libération de Marseille (ici le 23 août sur le vieux port).
C'est l'opération Dragoon qui permettra la libération de Marseille (ici le 23 août sur le vieux port). © PhotoPQR/La Provence / Gabriel Domenech

François Hollande a rendu ce vendredi 15 août, à Toulon, hommage aux anciens combattants qui ont débarqué en Provence il y a 70 ans, lors de l’opération Dragoon. La moitié d’entre eux étaient africains.

15 août 1944, 5.000 Alliés sont parachutés au Sud-Est de Draguignan. 8.000 tonnes de bombes déversées, et 16.000 obus de marine s’abattent sur les plages.

L’objectif de cette opération Dragoon ? Permettre l’accès aux ports en eaux profondes. C’est grâce à elle, notamment que Marseille et Toulon pourront être libérée.

François Hollande dévoile une stèle au Mont Farron.
François Hollande dévoile une stèle au Mont Farron. © Reuters

Sur les hauteurs de Toulon, vendredi après-midi, au mémorial du mont Faront où il a inauguré une stèle, François Hollande s'est exprimé au nom de la grandeur de la France.

Il a expliqué que cette opération Dragoon, moins médiatisée que sa grande soeur de Normandie, avait tout autant permis la libération du pays.

Le chef de l'état a tenu à rappeler "les pages glorieuses" et "l'héritage de héros célébres mais le plus souvent anonymes qui ont contribué à la résurrection de notre pays."

"La France, cinquième puissance économique du monde entend par les réformes qu'elle engage rester à ce niveau." François Hollande

24 heures après l'annonce de la non croissance économique, François hollande a fait un habile parallèle entre passé et avenir :

L'héritage reçu de ces soldats, de ces libérateurs permettent aujourd'hui de parler du passé pour éclairer l'avenir. La France, cinquième puissance économique du monde entend par les réformes qu'elle engage rester à ce niveau.

Francois Hollande et son premier ministre Manuel Valls qui se sont ensuite dirigés vers le porte-avion Charles de Gaulle où ils reçoivent 13 chefs d'état africains.

Dans le journal de 18h00 les précisions de Noémie Guillotin en direct du porte avion Charles de Gaulle

Le Général de Gaulle attendait avec impatience ce débarquement en Provence, selon Jean-Marie Guillon, historien à l’université d’Aix-Marseille, au micro de Navina Kaden de France bleu Provence.

La parade navale internationale se déroule à Toulon ce vendredi, en présence du Président François Holland et de treize dirigeants africains. Car il ne faut pas l’oublier : l’armée B qui débarque en Provence, est essentiellement l’Armée d’Afrique, créée en 1830, lors de la conquête de l’Algérie.

La moitié des hommes qui prennent part à l’opération Dragoon viennent d’Afrique, précise Noémie Guillotin.

Contrairement au débarquement de Normandie, auquel ne participeront que 177 Français, 250.000 soldats de l’Armée B, dirigée par le Général Jean de Lattre de Tassigny débarquent en Provence le 15 août 1944. Environs 100.000 venaient du Magrhreb : tirailleurs algériens, goumiers et tabors marocains. 10.000 d’Afrique sub-saharienne, comme des tirailleurs sénégalais.

►►► LIRE AUSSI | Débarquement en Provence : l'armée française d'Afrique honorée 70 ans après.

150 vétérans prendront place aujourd’hui aux côtés du président de la République dans le porte-avion Charles de Gaulle à Toulon. Il y aura parmi eux une centaine de Français, 12 Marocains, et 11 Algériens.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.